"120 battements par minute" se rapproche des Oscars

"120 battements par minute"
"120 battements par minute" - © DR

Après le New York Film Critcs Circle la semaine dernière, c'est l'association des critiques de films de Los Angeles (Los Angeles Film Critics Association) qui a désigné "120 battements par minute" meilleur film en langue étrangère de l'année. Le long métrage, qui évoque les premières années de lutte de l'association Act Up Paris dans les années 90, est arrivé ex-aequo avec le film russe d'Andreï Zviaguintsev "Faute d'amour".

Sorti en août dernier au cinéma, "120 battements par minute" présente un beau palmarès. Récompensé par le Grand prix du jury au dernier Festival de Cannes, le film militant a également séduit les jurés de Cabourg, Chicago et San Sebastian. Il est par ailleurs en lice pour le Prix du meilleur film européen, dont la cérémonie se déroulera à Berlin le 9 décembre, et pour le Prix du meilleur film étranger aux Spirits Awards (le 3 mars), ainsi qu'aux Satellite Awards (10 février).

Une nomination aux Oscars?

Ces prix, remis par les critiques de Los Angeles et de New York, permettent d'espérer une nomination de "120 battements par minutes" aux Golden Globes et Oscars 2018. Si le sort du film sera scellé lundi 11 décembre pour la cérémonie organisée par la presse étrangère basée aux Etats-Unis, il faudra patienter jusqu'au 24 janvier pour découvrir s'il est retenu parmi les cinq finalistes à l'Oscar du meilleur film en langue étrangère.

Dans cette catégorie, la France n'a pas remporté la statuette dorée depuis "Indochine" de Régis Wargnier en 1993. "Mustang" a été le dernier film à avoir tenté sa chance en 2016, comme "Un prophète", "Entre les murs", "Joyeux Noël", "Les Choristes", "Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain", "Le Goût des autres", "Est-Ouest" et "Ridicule" avant lui.

L'année dernière, la France avait proposé "Elle" de Paul Verhoeven. Le long métrage porté par Isabelle Huppert n'avait pas été retenu parmi les finalistes mais avait triomphé aux Golden Globes.