1,3 million d'entrées pour les films d'initiative belge francophone en Belgique et en France

Stefan Liberski
Stefan Liberski - © BRUNO FAHY - BELGA

Les films d'initiative belge francophone ont enregistré plus d'1,3 million d'entrées en 2015, un chiffre en légère baisse par rapport à 2014 (-4%), a fait savoir jeudi Jeanne Brunfaut, directrice du Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel (CCA) de la Fédération Wallonie-Bruxelles, à l'occasion de la présentation du bilan 2015 de l'instance. A lui seul, "Le Tout Nouveau Testament" de Jaco Van Dormael représente 84% des entrées, soit 1.100.000 spectateurs.

En 2015, 30 films d'initiative belge francophone sont sortis sur le territoire belge, contre 6 en France, pour un total de 1.312.960 spectateurs pour les deux pays confondus. Le dernier long métrage de Jaco Van Dormael enregistre le plus grand nombre d'entrées, loin devant "Tokyo Fiancée" de Stefan Liberski (80.000), "Je suis mort mais j'ai des amis" des frères Malandrin (40.000) ou encore "Tous les chats sont gris" de Savina Dellicour (17.000).

Ces chiffres démontrent à nouveau la nécessité de la mise en œuvre d'une autre stratégie de promotion du cinéma belge francophone, a estimé, en ouverture de la présentation du bilan, Alda Greoli, vice-présidente du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et ministre de la Culture, dont les propos ont été confortés par Jeanne Brunfaut. "Il faut faire en sorte que la promotion permette à plus de gens de voir ces films", renchérit Alda Greoli, entrée lundi dans ses nouvelles fonctions.

Dans cette optique, la nouvelle stratégie de promotion, coordonnée par le Centre du Cinéma, se décline selon deux axes, à savoir l'organisation d'événements à destination du grand public et une présence accrue dans les médias.

En 2015, 31 longs métrages de fiction, 14 longs métrages documentaires et 56 courts et moyens métrages ont bénéficié d'aides à la promotion de la part du Centre du cinéma et de l'Audiovisuel, qui a investi un montant record de 1.051.616 euros (+9 pc).

Ces investissements ont notamment contribué au rayonnement des œuvres belges dans les festivals puisqu'elles ont enregistré l'an dernier plus de 1.100 sélections et plus de 200 prix à travers le monde.

Par ailleurs, sur une enveloppe budgétaire totale de 29,77 millions d'euros (19,22 millions apportés par la Fédération Wallonie-Bruxelles et 10,55 millions constitués d'apports extérieurs), 9,69 millions ont été mis à disposition de la Commission de sélection des films. Cette dernière a examiné au cours de l'année dernière 492 projets (contre un record de 537 en 2014), en ce compris des initiatives étrangères, et en a soutenu 139 (140 en 2014), aussi bien des longs métrages, des courts métrages, des documentaires, des films expérimentaux, des téléfilms que des séries audiovisuelles. En ce qui concerne les longs métrages, 16 œuvres en écriture, 8 en développement et 27 en production, dont "La fille inconnue" des frères Dardenne, ont été retenues. Une aide de 125.000 euros a quant à elle été attribuée à neuf projets de fictions et documentaires destinés au web.

"Comme en 2014, le Centre du Cinéma demeure le premier partenaire financier des 12 films majoritaires belges francophones - sur les 33 longs métrages reconnus comme belges en 2014 - son apport représentant 36,16% des parts belges contre 17,55 % au tax shelter", souligne encore le CCA dans son bilan.


Belga