SOS Faim lance un concours de courts-métrages

SOS Faim lance un concours de courts-métrages
SOS Faim lance un concours de courts-métrages - © Champ Libre

Avec le concours Champ Libre, l'ONG SOS Faim propose aux cinéastes en herbe de réfléchir aux enjeux agroalimentaires.

 

"Terre nourricière, terre d’expressions" : c'est le thème choisi par SOS Faim pour la première édition de son concours de courts-métrages. L'ONG, qui lutte contre la faim et la pauvreté dans le monde en soutenant l’agriculture familiale, a en effet décidé d'encourager les cinéastes en herbe à réfléchir à leur rapport à la terre par le biais du septième art. 

Destiné aux réalisateurs amateurs et professionnels de 18 à 30 ans, le concours Champ Libre propose à tous celles et ceux qui le souhaitent de se lancer dans la création d'un court-métrage ayant trait aux enjeux agroalimentaires. Le film pourra prendre n'importe quelle forme (portrait, documentaire, fiction, capsule pédagogique, animation, poème-vidéo), mais ne pourra pas excéder une durée de 5 minutes. L’objectif, selon l'ONG, est de "susciter une réflexion créatrice et de diffuser largement des contenus sur les enjeux complexes du système alimentaire mondial".

Lancé le 18 mai, le concours est ouvert aux participants jusqu'au 17 août 2020. Après une présélection, les films seront soumis au vote des internautes, ainsi qu'à un jury professionnel dans les domaines de l’audiovisuel et des enjeux agroalimentaires. Les huit courts-métrages qui auront été retenus seront ensuite présentés à la soirée de remise de prix du Festival Alimenterre à Bruxelles, qui devrait avoir lieu en octobre, avec plusieurs récompenses à la clé. 

 

Plus d'informations sur le site de Champ Libre.