Les Belges une fois de plus au rendez-vous au Festival de Cannes

"Seule à mon mariage" de Marta Bergman a été retenu pour faire partie de la programmation ACID
"Seule à mon mariage" de Marta Bergman a été retenu pour faire partie de la programmation ACID - © Tous droits réservés

La présence belge est cette année encore assurée au Festival de Cannes, dont la 71e édition se déroulera du 8 au 19 mai dans la ville côtière française. Que ce soit en compétition, hors compétition, dans la section "Un Certain Regard", à la "Quinzaine des Réalisateurs" ou encore à "La Semaine de la Critique", productions et coproductions apporteront une touche belge sur la Croisette.

"Les filles du soleil" de la Française Eva Husson, coproduit par la société belge GapBusters, fait ainsi partie des vingt-et-un films en lice pour la Palme d'Or. L'histoire, qui se déroule au Kurdistan, porte sur l'offensive militaire d'un bataillon essentiellement composé de femmes.

"Girl", premier long métrage du Belge Lukas Dhont, est lui retenu dans la section "Un Certain Regard", qui vise à mettre à l'honneur des œuvres audacieuses et originales de cinéastes encore peu connus. Avec Victor Polster dans le rôle principal, "Girl" raconte le parcours de Lara qui, à 15 ans, rêve de devenir danseuse étoile alors qu'elle est née garçon.

Coproduit par Artémis Production, "Le Grand Bain" du Français Gilles Lellouche, avec entre autres à l'affiche Virginie Efira et Benoît Poelvoorde, sera lui présenté hors compétition. Le film, qui réunit également à l'écran Guillaume Canet, Mathieu Amalric, Philippe Katerine, Marina Foïs, Leïla Bekhti et Jean-Hugues Anglade, suit des quadragénaires au bord de la dépression, qui décident du jour au lendemain de faire de la natation synchronisée masculine.

Outre la sélection officielle, la Belgique sera également bien représentée à la Quinzaine des Réalisateurs, section parallèle du Festival de Cannes qui vise à mettre en lumière le travail de jeunes auteurs ainsi qu'à saluer les œuvres de réalisateurs reconnus.

Le film "Weldi" ("Mon cher enfant"), coproduit par Les Films du Fleuve des frères Dardenne, a en effet été retenu, de même que les films flamands "Ce magnifique gâteau"! " d'Emma De Swaef et Marc James Roels et "Our Song To War" de la belgo-colombienne Juanita Onzaga. Les trois productions seront présentées en première mondiale.

Réalisé par le Tunisien Mohamed Ben Attia, "Weldi" traite de relations entre un père et son fils qui a rejoint Daech. Avec ce long métrage, le cinéaste tunisien et les Frères Dardenne signent une nouvelle collaboration après "Hedi" en 2016.

Outre "Weldi", "Ce magnifique gâteau! ", moyen métrage en animation image par image, portera également haut les couleurs de la Belgique. Découpé en quatre volets, ce film historique, avec les voix de Jan Decleir et Wim Willaert notamment, raconte l'histoire de cinq personnages de l'Afrique coloniale de la fin du 19e siècle.

De son côté, la Belgo-Colombienne Juanita Onzaga sera elle aussi présente à la Quinzaine des Réalisateurs avec son documentaire en format court "Our Song To War". Suite de "4x7 Rivier der vergiffenis" que la réalisatrice a tourné en 2017, le film se passe à Bojaya, une municipalité de Colombie qui panse les cicatrices laissées par l'esclavage et d'extrêmes violences.

Déjà présente l'an dernier à Cannes pour "Happy End" de Michael Haneke, la Belge Fantine Harduin fera pour sa part son retour sur la Croisette dans "Amin" du Français Philippe Faucon présenté lui aussi à la Quinzaine des Réalisateurs.

En ce qui concerne la Semaine de la Critique, autre section parallèle du festival, "Nos batailles", deuxième long métrage du Belge Guillaume Senez, sera proposé en séance spéciale. L'oeuvre plonge dans le quotidien d'Olivier, qui quand sa femme quitte brutalement le domicile, doit se débrouiller pour concilier éducation des enfants, vie de famille et activité professionnelle.

Autre clin d'oeil à la Belgique, "Seule à mon mariage" de Marta Bergman a été retenu pour faire partie de la programmation ACID. Le long métrage, qui plonge dans le quotidien d'une jeune Rom, y sera présenté en première mondiale. L'ACID (Association pour le cinéma indépendant et sa diffusion) met annuellement en avant plusieurs productions à Cannes, qu'elle soutient jusqu'après leur sortie.