Le film d'origine belge "By the Name of Tania" sacré au festival Raindance à Londres

"By the Name of Tania", des réalisatrices belge Bénédicte Liénard et péruvienne formée à Bruxelles Mary Jiménez, a remporté vendredi le prix du meilleur long-métrage international au festival Raindance à Londres, consacré au cinéma indépendant. Le film retrace le destin de Tania, une adolescente contrainte à se prostituer dans la région des mines d'or du Pérou. Il est le fruit d'une collaboration, tant au niveau de l'écriture que de la réalisation. Il s'agit du troisième projet commun des deux réalisatrices, après "Sur les braises" (2013) et "Le chant des hommes" (2016).

Basé sur des témoignages réels, ce film hybride de 84 minutes suit l'histoire personnelle et tragique d'une jeune adolescente péruvienne. Tania est contrainte par des trafiquants à se prostituer dans la région des mines d'or du Pérou, après s'être laissée piéger par de fausses promesses de richesse. "By the name of Tania" propose une plongée dans la perte progressive de son identité, qui a changé la vie de la jeune Péruvienne pour toujours, dans un décor explorant tant la jungle de la région minière que les bars de prostitution, au cœur même de son exploitation sexuelle.

Mary Jimenez et Bénédicte Liénard sont reconnues depuis de nombreuses années dans le circuit des festivals internationaux, tant pour leurs travaux documentaires que de fiction.

Le film a été présenté au Festival international du Film Francophone de Namur samedi. Il sortira en Belgique le 16 octobre.