Joachim Lafosse ouvrira la 36e édition du FIFF avec "Les intranquilles"

Après avoir séduit et ému la Croisette, le nouveau film de Joachim Lafosse, Les intranquilles, avec Leïla Bekhti et Damien Bonnard, ouvrira la 36e édition du Festival International du Film Francophone de Namur le 1er octobre prochain.

Neuvième long métrage du cinéaste belge Joachim Lafosse, Les Intranquilles était sélectionné en Compétition Officielle lors du Festival de Cannes cette année. Interprété magistralement par Leïla Bekhti, Damien Bonnard et le jeune Gabriel Merz Chammah, le film suit avec justesse et émotion le couple Leïla et Damien qui s’aiment profondément. Malgré sa bipolarité, il tente de poursuivre sa vie avec elle sachant qu’il ne pourra peut-être jamais lui offrir ce qu’elle désire. Joachim Lafosse viendra à Namur en octobre prochain accompagné de son équipe.

 

Le réalisateur entretient une longue histoire de longue date avec le festival, son film de fin d’études réalisé à l’IAD, Tribu a d’ailleurs remporté le Prix du meilleur court métrage au FIFF en 2001. Quelques années plus tard, en 2010, il assure la présidence du Jury Officiel du 25e FIFF, alors que son court métrage Avant les mots est présenté lors du gala d’ouverture. Par la suite nombreux de ses films seront présentés ou projetés au fil des éditions (Folie Privé, Ça rend heureux, A perdre la raison, Les Chevaliers Blancs ou encore L’économie du Couple).

Au sujet de son nouveau film Joachim Lafosse déclare " Le film Les Intranquilles vit comme j’ai toujours eu envie que vivent mes films. Il me donne l’impression de vivre avec ses acteurs : ils se laissent regarder et c’est grâce à eux que tout devient juste. C’est également pour cela qu’avec Jean-François Hensgens, le directeur de la photographie (c’est notre cinquième film en commun), nous n’avons jamais théorisé, tout s’est décidé naturellement."

Au casting de son dernier long métrage on retrouve Leila Bekhti, une actrice au palmarès cinématographique impressionnant, de Mesrine de Jean-François Richet à La Troisième guerre de Giovanni Aloi (présenté au FIFF l’an dernier), en passant notamment par Un Prophète de Jacques Audiard, Tout ce qui brille de Géraldine Nakache (qui lui vaut le César du Meilleur Espoir Féminin, l’Étoile d’Or de la Révélation Féminine, le Swann d’Or de la Révélation Féminine et une nomination aux Globes de Cristal de la Meilleure Actrice). On l’a récemment vu dans Le Grand Bain de Gilles Lellouche, La lutte des classes de Michel Leclerc, ou encore J’irai où tu iras de Géraldine Nakache.

A lire aussi : "Maintenant ou jamais" : Leïla Bekhti braqueuse de banque par amour

L’actrice partage l’affiche avec Damien Bonnard qui s’est complètement investi dans son personnage, préparant les toiles du film avec le peintre Piet Raemdonck. Acteur passionné et entier, il a tourné sous la direction de nombreux réalisateurs dont Bertrand Blier (Le Bruit des Glaçons), Rachid Bouchareb (Hors-la-loi), Alain Guiraudie (Rester Vertical, qui lui vaut une nomination au César du Meilleur Espoir Masculin et Prix Lumière de la Révélation Masculine). L’acteur Mais tourne aussi avec des réalisateurs internationaux comme Christopher Nolan (Dunkerque), Roman Polanski (Une histoire vraie, J’accuse) ou encore plus récemment Wes Anderson (The French Dispatch, aussi en compétition à Cannes cette année).

A lire aussi : Damien Bonnard dans Les Misérables" de Ladj Ly

Le film sortira en Belgique le 6 octobre prochain tandis que le 36e Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) se déroulera du 1er au 8 octobre 2021.

Fidèle à son objectif " Partager le Cinéma. En vrai. En grand.", le Festival de Namur présente une centaine de films issus des quatre coins de la Francophonie comptant 88 états et gouvernements à travers le monde et réunissant des territoires aussi variés que la France, le Québec, la Roumanie, la Suisse, l’Egypte, la Grèce, le Liban, le Maroc, la Tunisie, le Burkina Faso, le Cameroun, le Sénégal, le Laos, la Cambodge, le Vietnam, Haïti ou la Belgique.