Raoul Servais, un Magritte et un DVD

Raoul Servais
Raoul Servais - © House of the Dingo

Raoul Servais est un grand nom du cinéma d'animation. Né à Ostende en 1928, le peintre-cinéaste invente avant l'avènement du numérique la servaisgraphie qui permet l’incrustation de personnages filmés en vues réelles dans des décors dessinés. Le court métrage Harpya recourant à ce système de trucage lui vaut une Palme d'or à Cannes en 1979. Il poursuit l'exploration du procédé avec son seul long métrage Taxandria sorti en 1994 et il perfectionne son invention en réalisant Papillons de Nuit inspiré par l'univers du peintre surréaliste Paul Delvaux : dans une gare, des femmes aux seins nus attendent le train du soir et s'animent.

Raoul Servais est un fabuleux créateur d'imaginaires qui a rendu hommage dans son film Pegasus à l'expressionnisme flamand de l'école de Laethem-Saint-Martin : le vieux maréchal-ferrant a les traits anguleux et les poignes puissantes comme les paysans dans les tableaux de Constant Permeke. Ce n'est pas un hasard si le Mu.ZEE d'Ostende consacre une aile permanente à l'œuvre de Raoul Servais aux côtés d’Ensor et de Spilliaert. Magritte d'honneur 2019. Chapeau bas, Monsieur Servais !

L'interview de Raoul Servais

Il y a quelques semaines, la CINEMATEK a édité un très beau double DVD qui réunit d'abord 14 courts-métrages de Raoul Servais, autrement connu comme le magicien d’Ostende, des courts métrages restaurés par la CINEMATEK. Ensuite, il propose le nouveau documentaire de Rudy Pinceel qui dresse un portrait poétique de Raoul Servais et le suit durant trois années jusqu’à l’inauguration d’une salle de musée permanente dédiée à son oeuvre à Mu.ZEE (Ostende).
Le DVD est disponible dans le commerce et sur cinematek.be