"Dans un recoin de ce monde" ouvre le Festival d'Annecy

Une musique douce, un ciel bleu, des gamins affairés dans les champs : une impression si paisible… Et pourtant, dès le quatrième plan du trailer, des tâches de fumée noire explosent dans les cieux, face au regard effaré des deux enfants…

C’est la guerre, il faut partir, se tapir dans les abris, craindre la perte de ses proches à tout instant. Jusqu’au moment où l’énorme explosion fait tout trembler dans un terrible fracas : la bombe atomique vient de ravager le sol d’Hiroshima, nous sommes le 6 août 1945.

Mais la chanson se poursuit, calme, optimiste. Les sourires se dessinent encore timidement sur les visages : "même face à l’adversité, l’amour, le courage et la famille prévalent". Après la culpabilité, la peur, les blessures et les départs forcés, il faut se relever. Grâce à l’amour, mais également par l’art : Suzu, l’héroïne du film reconstruit le monde en révélant la beauté masquée par la guerre, son travail de résilience passe par la peinture en aquarelle.

Dans un recoin de ce monde est le premier long métrage en compétition du Festival d’Annecy. Adapté d’un manga de Fumiyo Kouno, ce film est le fruit de plus de six années de travail. Son auteur, Katabuchi Sunao, est déjà qualifié de "nouveau Miyazaki" et a fait sensation lors de la projection.

Dans un recoin de ce monde devrait sortir en France le 20 septembre,
aucune date n’a encore été annoncée en Belgique.