Pour Lambert Wilson, "l'homme doit arrêter de penser qu'il est le centre du monde"

Il est la voix du documentaire "Un nouveau jour sur Terre". Lambert Wilson explique le but de ce long-métrage écologique.

"Ce sont des écosystèmes extrêmement fragiles et les espèces animales et végétales sont en train de disparaître à une vitesse hallucinante de la surface de la Terre." Lambert Wilson est le narrateur du documentaire "Un nouveau jour sur Terre". Le long-métrage évoque des phénomènes comme la déforestation, l’expansion urbaine ou la pêche intensive qui détruisent la biodiversité. "Le vivant sous toutes ses formes sur la planète est sublime parce qu'il est multiforme, parce qu'il est toujours surprenant , mais il est incroyablement fragile et l'homme est particulièrement inventif pour le détruire", se désole l’acteur.

Une réaction nécessaire

Pour Lambert Wilson, il est essentiel que l’homme réagisse face à tous ces dérèglements et ces problématiques. Ainsi, " l'homme doit arrêter de penser qu'il est le centre du monde". Il estime que l’espèce humaine est responsable de ces désastres car elle "a été responsable de la destruction de l'environnement". Charge à elle, donc, de réparer la planète et d’en prendre soin.

Une première activité, pour prendre soin du monde, c'est effectivement de faire une sorte d'état des lieux et d'oser ouvrir les yeux sur cet état des lieux. Donc je pense que l'Homme a une super-responsabilité dans le futur, bien entendu."

La bande annonce d'"Un nouveau jour sur Terre"