Les dernières nouvelles des Magritte

Victor Polster a remporté le Magritte du Meilleur acteurt
Victor Polster a remporté le Magritte du Meilleur acteurt - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Dans les coulisses des Magritte qui ont été remis le 2 février 2019, Gorian Delpâture a rencontré Victor Polster, Nawell Madani, et Nicolas Maury, le temps de leur poser quelques questions sur le cinéma qu'ils préfèrent, et leur "belgitude", juste avant la remise des prix.

Victor Polster, un peu stressé

Le jeune comédien-danseur a été fort surpris d'avoir été nommé dans la catégorie "Meilleur acteur", alors qu'il se serait très modestement vu dans la catégorie des espoirs masculins.  

Ce n'était pas le stress de cette nomination qui le rendait nerveux avant la cérémonie mais très certainement celui de devoir remettre lui-même un prix.

Sa belgitude va du film "Dikkenek", à Magritte, le peintre, en passant par Tintin et les frites ketchup..

Nawell Madani, en un grand éclat de rire

Aucun stress pour la comédienne, nommée dans la catégorie "Meilleur espoir féminin" pour son rôle dans "C'est tout moi". L'important pour elle, ce n'est pas tant de gagner, que de voir que le film avait eu une certaine reconnaissance en Belgique.

Sa belgitude, c'est aussi le film "Dikkenek", Jean-Claude Van Damme, qu'elle a eu l'occasion de rencontrer, Tintin, Jacques Brel et Simenon..

 

Et Nicolas Maury, en charge des Meilleurs Espoirs

Le comédien français dont le nom est désormais inséparable de la série "Dix pour cent", a été désigné pour remettre les Magritte des Meilleurs Espoirs féminin et masculin. Il se sent proche du cinéma et du théâtre belges, et son premier film belge a été "Rosetta", qui passait près de chez lui, dans un cinéma dédié au film indépendant. 

Peut-on tester la belgitude d'un acteur français ? oui, et dans le cas de Nicolas Maury, elle passe par Brel, Tintin, Jean-Claude Van Damme - qu'il qualifie de baroque, Simenon - son rêve est de tourner un film d'après un de ses romans, et les frites .. mayo !