La star de "Autant en emporte le vent" à l'honneur chez Sotheby's

L'antenne londonienne de Sotheby's rend hommage à Vivien Leigh à travers une vente exceptionnelle, proposant nombre d'effets ayant appartenu à l'actrice, le 26 septembre prochain.

Figure tutélaire de l'Histoire du cinéma, l'actrice britannique Vivien Leigh reste aux yeux du grand public la capricieuse Scarlett O'Hara dans '"Autant en emporte le vent" et la Blanche Dubois d'"Un tramway nommé désir". 2017 marque l'anniversaire de sa mort survenue en 1967. A cette occasion, la vénérable maison Sotheby's organise une vente proposant nombre d'objets ayant appartenu à l'actrice.

Au programme, des toiles, de la joaillerie, des pièces de couture, des ouvrages, mais aussi des meubles, qui racontent ce que fut la vie de Vivien Leigh à la veille de la Seconde Guerre Mondiale. Les fans de la multi-oscarisée pourront ainsi découvrir un anneau d'or où l'on peut lire "Laurence Olivier Vivien Eternelly". L'interprète de Scarlett O'Hara fut en effet mariée pendant 20 ans au célèbre acteur britannique.

11 images
Broche en diamant datant du milieu du XIXe siècle estimée entre 25.000 et 35.000 livres. © Sotheby's Cecil Beaton Studio Archive
Robe du soir rose Victor Stiebel (1961) estimée entre 200 et 300 livres. © Sotheby's Cecil Beaton Studio Archive
Anneau d'or où l'on peut lire "Laurence Olivier Vivien Eternally" estimé entre 400 et 500 livres. © Sotheby's Cecil Beaton Studio Archive

Côté mode, la vente mettra en lumière le goût de Leigh pour la haute couture et les bijoux d'époque, à l'image d'une incroyable broche de diamants datant du milieu du XIXe siècle.

Il sera aussi question d'un aspect moins connu de la vie de l'actrice, celui de collectionneuse. Vivien Leigh avait non seulement l'habitude d'acheter des oeuvres dans les pays qu'elle visitait, mais aussi de voyager avec celles-ci afin de décorer ses chambres d'hôtels. Parmi les 45 oeuvres de la vente, on ne manquera pas ce portrait inachevé de la Britannique commandé par son époux Sir Laurence Olivier. C'est ce dernier qui mit un terme aux rencontres entre sa femme et l'artiste, pensant ce dernier trop influencé par son épouse.

Enfin, il sera évidemment question de cinéma, avec la perruque portée par Leigh sur le plateau d'"Un tramway nommé désir", le script d'"Autant en emporte le vent" et les clichés de tournage.

"The Vivien Leigh Collection" le 26 septembre à Londres.
Renseignements : www.sothebys.com