Exclusivité Auvio : Guillaume Depardieu, itinéraire d’un enfant terrible

Guillaume Depardieu, décédé à 37 ans, était un artiste surdoué et un être d'excès. A travers le témoignage de celles et ceux qui l'ont côtoyé, ce film propose de découvrir une personnalité complexe. Un héros romantique dont le destin se brise trop tôt. Celui d'un homme blessé, révolté, troublé dès l'enfance. Une nouvelle exclusivité Auvio.  

4 images
Guillaume Depardieu dans Tous Les Matins du Monde, 1991. © Film par Film

Père manquant, fils manqué

Guillaume Depardieu, itinéraire d’un enfant terrible est un film poignant parce que comme le dit Jean-Pierre Mocky : "C'est un destin de cinéma ça [...] On dirait pas que c'est la vie de quelqu'un, on dirait que c'est un scénario de film". D’emblée on comprend que sa blessure vient de sa difficulté à exister face à un père qui lui refuse l’amour inconditionnel que réclame tout enfant. Un père absent qui privilégie son art à sa famille. Et un père omnipotent quand il est là. Ce père qui est toujours présent dans le regard que les autres portent sur le jeune Guillaume, éternel fils de. Comme l'exprime très bien le réalisateur Jacob Berger:Où qu’il aille, cette figure (…) ne lui permettait pas d’exister sans elle.

4 images
Guillaume Depardieu en 2007 © PEER GRIMM- Belga Images

Les artistes nourrissent leur talent sur leurs failles

Le documentaire, très classique dans sa facture, évolue chronologiquement, de l’enfance à la mort du comédien et chanteur. Et les événements très médiatisés de la vie de Guillaume Depardieu s’enchaînent : le procès pour trafic de drogue, la prison, l’accident de moto, l’addiction à l’héroïne, l’amputation, la pneumonie fatale.

" je me suis trouvé en me perdant absolument "

Guillaume Depardieu avait une "sensibilité artistique exacerbée parce qu’il avait ces failles béantes " confie Marc-Olivier Fogiel avec qui Guillaume Depardieu rédigera Tout donnerun livre d'entretiens publié en 2004. "Le moyen, une bonne fois pour toutes, de vider mes poubelles et de balayer devant chez moi." (Paris-Match 11/02/2004)

Mais ce sont surtout les témoignages sur le jeu du comédien qui sont intéressants. Comment sa vulnérabilité et sa fragilité donnent une épaisseur unique à ses prestations.  Un jeu sur le fil, mais toujours en équilibre, "aérien" dit le réalisateur Pierre Salvadori avec qui il tournera plusieurs films dont Les Apprentis qui lui vaudra un César du Meilleur Espoir Masculin en 1996. Plus tard il intègrera plus consciemment ses qualités dans son jeu.   

 

Le plateau : lieu de rencontre et d’affrontement père-fils

Guillaume Depardieu commence à faire du cinéma pour "aller voir" ce monde qui le prive de son père. Ensuite pour le défier. C’est peut-être sur ce terrain qu’il arrivera à " tuer le père " et combler son besoin de reconnaissance. A deux reprises les deux Depardieu se retrouvent sur le même plateau. Pour le premier film de Guillaume, Tous Les matins du Monde d'Alain Corneau dans lequel il joue le personnage de son père jeune. Il a 20 ans. Et 10 ans plus tard dans Aime Ton Père de Jacob Berger, dans lequel le fils kidnappe son père. L’histoire d’un manque d’amour réglé dans un face à face violent. Même si le scénario s’inspire du conflit entre le réalisateur et son propre père, l’incarnation par le duo Gérard -Guillaume Depardieu est plus que troublante.

Pas de Gérard Depardieu au casting

Comment Gérard Depardieu a-t-il vécu la destinée de son fils ? Quelle furent ses réactions face aux récriminations à peine voilées de Guillaume lors d’interviews télévisées ? On aurait été curieux de le savoir. Mais ici aussi l’ombre de Gérard Depardieu planera sur tout le documentaire malgré son absence.

Guillaume Depardieu, itinéraire d’un enfant terrible est disponible sur Auvio jusqu’au 30 novembre. L'homme blessé aura aussi vécu des moments de bonheur, lorsque Clotilde Courau et lui tombent amoureux sur le tournage de Marthe de Jean-Loup Hubert en 1997 et par la suite son mariage avec la comédienne Élise Ventre.

4 images
Guillaume Depardieu le jour de son mariage avec la comédienne Élise Ventre, 1999 © Jack Guez - AFP