Diane Keaton, "vraiment chanceuse" et "aucune intention d'arrêter" de tourner

Diane Keaton sera prochainement à l'affiche de "Poms"
Diane Keaton sera prochainement à l'affiche de "Poms" - © Robyn Beck / AFP

Diane Keaton s'estime "vraiment chanceuse": en cinquante ans de carrière, elle a tourné avec les plus grands, décroché un Oscar et ne s'est "jamais sentie harcelée".

L'actrice américaine de 73 ans continue à décrocher des rôles qui la passionnent comme dans "Poms" qui sort prochainement, sans aucune intention de prendre sa retraite.

Au total, Diane Keaton a 68 tournages à son actif depuis ses débuts à Hollywood dans "Lune de miel aux orties", en 1970. Son prestigieux CV inclut un rôle dans "Le Parrain", où elle joue la femme d'Al Pacino, et de nombreux succès de Woody Allen, dont elle est restée l'amie après avoir longtemps été la compagne, la muse et l'actrice fétiche.

C'est d'ailleurs avec "Annie Hall", du réalisateur new-yorkais, que Diane Keaton remporte l'Oscar de la meilleure actrice en 1978.

"Woody Allen est mon ami et je continue à le croire", avait tweeté la comédienne en janvier 2018, alors qu'il était une nouvelle fois confronté à des accusations d'abus sexuels lancées par sa fille adoptive Dylan Farrow en 1992, en plein dans la tourmente suscitée par l'affaire Harvey Weinstein et le mouvement #MeToo.

Interrogée récemment lors d'une interview avec l'AFP, Diane Keaton a toutefois préféré éviter le sujet, restant obstinément silencieuse à la question de savoir si elle souhaitait travailler de nouveau avec Woody Allen. Les poursuites à l'encontre du réalisateur ont été abandonnées après deux enquêtes distinctes.

Contrairement à de nombreuses actrices qui ont pris la parole durant #MeToo, "je ne me suis jamais sentie harcelée, jamais. Peut-être que je n'avais pas ce qu'il fallait, je ne sais pas", sourit Diane Keaton.

"Ça n'a jamais vraiment fait partie de ma vie. Au début, j'ai fait des auditions, et quand j'ai fait des films qui ont marché, on m'a offert des rôles. J'ai réellement été chanceuse", assure-t-elle à l'AFP.

- "Plus rien à perdre" -
Dans ses deux derniers films, Diane Keaton joue des rôles de retraitée: "Le Book Club" (2018), qui montre qu'il n'y a pas d'âge pour connaître un coup de foudre et l'amour, et cette année "Poms", sur les pensionnaires d'une maison de retraite qui décident de former un groupe de pom-pom girls.

Diane Keaton y incarne Martha, une femme malade qui a baissé les bras et laisse tout derrière elle pour aller mourir dans une maison de retraite... jusqu'à ce qu'elle décide de prendre les pompons et la tête de son excentrique équipe.

La comédienne n'a pas peur de dévoiler son âge et ne craint pas non plus la vieillesse, qui est d'une certaine manière libératrice: "vous n'avez plus rien à perdre, c'est la vérité", s'amuse-t-elle.

Irait-elle passer ses derniers jours dans une maison de retraite, comme son personnage de Martha? "Je ne sais pas", avoue Diane Keaton qui "connaît bien" cet univers.

"J'ai été bénévole dans une maison de retraite quand j'avais la trentaine, j'ai de la compassion pour les personnes âgées", dit-elle. "Et puis mon frère (qui souffre de troubles cognitifs, ndlr) est dans une maison médicalisée où je me rends souvent."

"C'est difficile de savoir ce que vous allez faire...", lâche Diane Keaton.

- Anomalie ? -
La vieillesse et la retraite ne font de toute façon pas partie de ses préoccupations immédiates: "Je n'y pense pas". "Et si jamais plus personne ne m'appelle (pour tourner), j'ai plein de hobbies qui me passionnent pour occuper mon temps", assure-t-elle.

Qu'il s'agisse du cinéma ou de ses autres passions, elle n'a "aucune intention d'arrêter de travailler".

Diane Keaton dit n'avoir aucun regret, y compris dans sa vie personnelle.

"Je crois que je suis l'une des rares femmes célibataires de mon âge à avoir fait des films sans s'être mariée, peut-être que je suis une anomalie?", plaisante l'actrice, qui a eu de longues histoires d'amour avec des stars comme Warren Beatty et Al Pacino.

Bien sûr, "vous vous demandez à quoi aurait ressemblé votre vie si vous aviez épousé quelqu'un qui comptait vraiment pour vous. Peut-être que j'ai manqué quelque chose, mais on ne peut pas tout réussir", ajoute la comédienne, qui a deux enfants adoptifs.

"Je n'y pense pas beaucoup", dit-elle. "Je ne suis pas malheureuse!".