Watertown

Watertown
2 images
Watertown - © Casterman - 2015

Enquête Hitchcockienne dans l'Amérique profonde.

 

Philip est employé dans un bureau d'assurance dans la petite ville de Watertown. Sa vie s'écoule paisiblement entre les week-ends de pêche avec son frère et les délicieuses et quotidiennes pâtisseries de Mr Clarke que vend la jolie Maggie. Un jour, alors qu'il la quitte d'un classique "A demain", celle-ci répond que le lendemain elle sera partie. Au matin suivant, on retrouve Mr Clarke écrasé par une étagère et plus de traces de Maggie. Ce n'est que deux ans plus tard que Philip croit la retrouver chez un antiquaire du patelin voisin, mais elle ne le reconnait pas et se fait désormais appeler Marie…

 

Impossible de ne pas penser à Hitchcock avec cette histoire de mort étrange et de suspecte toute désignée. Avec son rythme lent et son personnage central obsédé par une quête de vérité qui bouscule son existence trop tranquille, Watertown est un récit psychologique plus qu'un thriller pur jus, situé dans une époque révolue où tout était plus lent et plus posé.

De son propre aveu plus à l'aise dans la représentation des années 60 que de l'époque actuelle, Jean-Claude Götting avec son trait épais qui rappelle Loustal dessine à merveille cette Amérique des grosses berlines et des hommes à chapeau dans des teintes sombres a priori peu engageantes mais qui illustrent bien l'ambiance banlieusarde du récit. Egalement scénariste, il accroche le lecteur dès l'abord du bouquin pour ne le relâcher qu'en toute fin de récit au moment de la révélation finale. Roman noir plus que polar, la violence est absente des cases de l'album,et, si la mort est présente dans l'histoire, elle n'est que suggérée par les récits des témoins et les pensées du détective amateur.

Au final, Watertown est un excellent roman noir à la fin surprenante et au suspense bien mené.

 

En bref : pour amateur de romans policiers à la machinerie bien huilée

 

Watertown par Götting chez Casterman

 

Denis MARC