Valérian – Shingouzlooz Inc.

Valérian – Shingouzlooz Inc.
2 images
Valérian – Shingouzlooz Inc. - © Dargaud - 2017

Quand Lupano et Lauffray reprennent Valérian ça dépote…

 

A la recherche du cyber-criminel le plus dangereux de la galaxie, Valérian et Laureline tombent sur leurs vieux comparses les Shingouz.  Ces trois magouilleurs devant l’éternel, viennent juste de perdre aux cartes.  Rien de bien grave apparemment sauf que ce qu’ils ont joué c’est la Terre ainsi livrée aux appétits d’un trafiquant d’eau intergalactique.  La mission de nos deux agents de Galaxity préférés : récupérer la Terre et éviter la destruction en livrant un poisson rarissime aux propriétés quantiques tout en évitant à la belle Laureline de se faire cloner et vendre comme une vulgaire spatio-pute.

 

Depuis l’épatant premier tome des " Valérian par… " dessiné par Larcenet on désespérait un peu de revoir le duo en album.  Christin et Mézières ayant annoncé leur intention d’arrêter, ne fallait-il plus compter que sur Luc Besson pour leur faire vivre de nouvelles aventures ?  Que nenni !  Lupano, celui de " Vieux Fourneaux " et Lauffray (Long John Silver) reprennent le flambeau pour ce one-shot.

Entre humour et faits de société, ils nous donnent un album qui dézingue les dérives de la haute finance et la marchandisation du corps humain (et quel corps).  Si l’intrigue peut paraitre compliquée de prime abord, le talent de Lupano en fait au final une histoire fort bien construite, aux rebondissements multiples et aux dialogues qui claquent.  Comme souvent (et déjà chez Mézières et Christin), le vrai personnage principal est Laureline, Valérian, toujours courageux mais subissant plus qu’il ne dirige, lui servant presque de faire-valoir.

Bref tout ça est un régal de drôlerie et de réflexion sur la société.

 

TITRE : Valérian par… - Shingouzlooz Inc.

AUTEURS : Lauffray (D & C) et Lupano (S)

EDITEURS : Dargaud

GENRE : L’espace-temps, l’ultime frontière

 

Denis MARC