The Time Before

 

Walter Benedict est photographe, il végète entre les séances de photos de mode qui le font vivre tant bien que mal. Un soir, il est le témoin de l’agression d’un vieux vendeur à la sauvette par trois malfaisants qu’il met en fuite. Pour le remercier, le vieillard lui remet un talisman qui devrait lui garantir de réussir sa vie. Plus que sceptique, Walter empoche le cadeau. Rapidement il se rend compte que l’objet lui permet de remonter le temps jusqu’à un moment qu’il choisit. A lui désormais de corriger les erreurs qu’il commet en répétant et répétant les événements jusqu'à trouver la bonne combinaison, il peut maintenant devenir riche ou séduire celle qu’il aime, il a tout le temps nécessaire pour parvenir à une vie parfaite…

 

Tenant plus de la recherche personnelle d’un bonheur parfait que du roman fantastique, The Time Before offre une jolie alternative aux classiques du voyage dans le temps. Le pouvoir qui est offert à Walter le mène petit à petit vers la découverte de ses origines propres plus que vers un bonheur atteint à coup de brouillons de vie réécris jusqu’à ce qu’il estime être la perfection.

Bonin assure ici l’entièreté de la réalisation, son scénario est prenant dès l’abord et embarque le lecteur jusqu’au dénouement sans une pointe d’ennui. On attendrait volontiers un peu plus de doutes et d’introspection voire de noirceur de la part d’un personnage principal un peu lisse a qui est confié un aussi immense pouvoir que celui de jouer avec le temps, mais soit, Bonin a choisi d’axer la vie du héros sur sa relation au monde qui l’entoure plutôt que sur une sorte de super-héros justicier. Tant mieux finalement, le propos en sort plus original et interrogera le lecteur sur son attitude à lui s’il possédait un tel pouvoir ;

Le dessin au couleurs douces situe l’action dans la fin des années 50 à New York. L’ambiance générale est joliment rendue et le trait de Bonin tout en finesse. La mise en page est classique et les planches agrémentées de commentaires en voix OFF qui rappellent l’ambiance des épisodes de Twilight Zone dont le propos de l’album se rapproche d’ailleurs…

 

Au final, un très agréable album, d’une grande lisibilité scénaristique malgré les bonds temporels auxquels se livre le personnage principal et au propos plus profond qu’il n’y parait.

 

En bref : pour amateur de fantastique subtil

 

The Time Before par Bonin chez Bamboo/Grand Angle

 

Denis MARC

2 images
The Time Before © Grand Angle - Bonin - 2016
Feuilletez des milliers de bandes dessinées gratuitement sur Sequencity