Tardi, la Grande Guerre et le Dernier Assaut

Le dernier assaut est un nouvel album de Jacques Tardi paru aux éditions Casterman, accompagné d'un cd de chansons de Dominique Grange.

Tardi plonge une fois de plus dans l’histoire de la grande guerre. Deux ans que ça dure. Dans la Somme, les trois artilleries se répondent. Il y a les Boches, les British et les Français, mais il y en a du monde sur le champ de bataille, car les Britanniques ont un vaste empire et les Français ont des colonies. C'est une guerre de position, une guerre défensive qui s'éternise. Les allemands en se repliant laissent des villages en ruines. Le dernier assaut raconte l'histoire d'Augustin Broutille, un brancardier, témoin du carnage. Broutille pour ne pas se faire repérer étouffera Grumeau qui hurle sur sa civière. Il en concevra une énorme culpabilité.

Les dessins parlent sans texte et les textes sont très imagés. "C'était dans la puanteur d'une monstrueuse décharge d'ordures au milieu des quartiers de viande humaine en décomposition et de débris d'acier que progressait maintenant le brancardier Mathurin".

L’auteur relate l’horreur de la guerre. Il connaît le bruit des corps en décomposition, les gaz qui s'échappent, le bourdonnement des mouches, le grouillement des asticots. Tardi rend l’ambiance sonore des combats sans recourir aux classiques onomatopées dans des phylactères. Augustin garde les sons des armes en mémoire : le souffle des déflagrations, le sifflement des obus, le bruit sourd des éclats incandescents.

Le lecteur ressent l’enfermement dans des vignettes qui circonscrivent le champ de bataille et dessinent le huis clos dont les personnages confrontés à leur solitude sont les prisonniers et les condamnés à mort.

 

Jacques Tardi est au micro de Pascal Goffaux

Le Dernier Assaut, est paru chez Casterman