Suites et Fins : Meutes 2 – Outcast 2

Meutes 2 - Outcast 2
3 images
Meutes 2 - Outcast 2 - © Glénat - Delcourt - 2016

On en a parlé ici, la suite est disponible

Meutes 2 : Lune Rouge

Actuel maître de la meute, Oblast prépare sa succession. C’est Oscar, le fils de la famille Keller, qu’il destine à prendre sa suite au cours d’une cérémonie qui aura bientôt lieu dans la Chapelle des Expiations, à Paris. Mais le Daïki Ephrat, détenteur du pouvoir avant Oblast et descendant d’une antique et prestigieuse lignée, compte bien le léguer à son fils. De son côté, la jeune Otis Keller, bousculée par les nouvelles sensations qui naissent en elle, découvre les codes qui régissent la caste à laquelle sa famille appartient. Quel rôle va-t-elle jouer dans cette lutte de pouvoir qui s’annonce au sein de la meute ? (Texte de l'éditeur)

Ce qu'on en pense : Rapide parution pour ce second tome du premier diptyque… et on reste un peu sur sa faim. Alors qu'un s'attendait à une montée en puissance du rôle de l'héroïne, celle-ci n'a qu'une part maigrelette dans cet album. Un peu plus de peps serait profitable à une série intéressante a priori mais qui semble avoir du mal à démarrer

Bref : une demi-déception

 

Meutes 2 – Lune Rouge par Boiscommun et Dufaux chez Glénat

Outcast 2 : Souffrance

Kyle Barnes est tourmenté par des possessions démoniaques depuis son plus jeune âge. À la lumière de récentes découvertes et en dépit de terribles cauchemars, il semble commencer à comprendre la nature du mal qui le touche, et à entrevoir les réponses qu'il a cherchées toute sa vie. En revanche, la vie du Révérend Anderson, celui qui le soutient depuis toujours, semble sur le point de s'écrouler. (Texte de l'éditeur)

 

Ce qu'on en pense : Après un premier tome servant de mise en place, les pouvoirs et l'histoire de Kyle Barnes sont ici développés plus avant. Ceux qui -comme son beau-frère- le rejetaient en viennent maintenant à faire appel à lui. Bref, l'histoire se développe avec efficacité mais sans précipitation avec une présence diabolique toujours aussi mystérieuse qui se renforce. Kirkman prouve qu'il  peut gérer en parallèle sa série phare Walking Dead et ce projet-ci avec autant de bonheur.

Bref : aussi flippant que passionnant. Une réussite.

 

Outcast 2 : Souffrance par Azaceta et Kirkman chez Delcourt

 

Denis MARC