Spirou et Fluide Glacial : une lutte acharnée dans le cadre de la Fête de la BD à Bruxelles

Spirou et Fluide Glacial
4 images
Spirou et Fluide Glacial - © Spirou et Fluide Glacial

Se trouve-t-on dans une querelle du style Clochemerle?... Ou dans une lutte entre des dessinateurs jaloux les uns des autres ?... Vous saurez tout sur ce combat acharné en écoutant, dans cette chronique, les deux rédacteurs en chef en parler !

A droite, le journal de Spirou, fier de ses quelque 80 printemps d’existence, fier de ses gloires incontestables de la bd pour tous : Cauvin, Peyo, Hardy, Franquin, Jijé…

A ma gauche, Fluide Glacial, jeune challenger de 43 hivers, gardant la mémoire de ses créateurs, Gotlib et Alexis, et fier de ses lecteurs adultes ouverts à l’humour provocateur, au sens large du terme.

Premier round : deux magazines, parus en même temps, il y a quelques jours, et dans lesquels quelques dessinateurs se sont glissés insidieusement chez l’ennemi…

Résultat : on retrouve dans Spirou le sublime Masse, le toujours étonnant Goossens, l’iconoclaste Jean Solé… Et dans Fluide Glacial, c’est Munuera qui s’amuse avec Spirou et quelques piranhas, c’est Lucques qui nous dessine une très peu sexy Gastounette Labaffe… entre autres !

Ces deux revues, vous l’aurez compris, sont à lire en " miroir "…

Et on sent, dans ces deux numéros parallèles, une vraie complicité qui dépasse le clivage adultes/enfants. Ces deux magazines se répondent, s’amusent, jouent le jeu, se font membres d’une seule et même famille, en quelque sorte, celle d’une bd d’abord et avant tout ludique. Et complice…

Mais cet affrontement amusé et décalé se doit quand même de se terminer par un combat visible par toutes et tous ! Ce combat aura lieu le samedi 15 septembre, à Bozar, à 18h, et prendra la forme d’un match d’impro-bd… On parle de la présence, sur le ring, de Bercovici, de Munuera, de Chauzy aussi… On attend la mise en place de batteries puissantes de tartes à la crème, peut-être… Y aura-t-il un vainqueur? Oui, sans aucun doute: la bande dessinée, sous toutes ses formes!

Cela fait quelques années, maintenant, que Bruxelles occupe une place importante dans l’univers du neuvième art, grâce à cette fête de la bd… Une place qui, d’année en année, devient plus complète, devient plus ouverte à des réalités parallèles à la seule bande dessinée…

Qu’elle soit franco-belge ou belgo-française, la bande dessinée aura totalement sa place dans le parc de Bruxelles, en face du Palais Royal, entre le 14 et le 16 septembre, qu’on se le dise !

 

 

Jacques Schraûwen