Spéciale Pagnol : Merlusse – La Gloire de mon père

Merlusse

 

Monsieur Blanchard dit Merlusse est professeur d'un grand lycée chic de Marseille, en cette veille de Noël, il apprend qu'en dernier arrivé, il lui revient le triste privilège de garder les enfants qui ne sont pas rentrés dans leur famille pour les fêtes. Merlusse a une bien noire réputation, on le dit violent, injustement sévère, grognon… Il faut dire que son physique n'aide pas, son œil perdu à la guerre le rend plus inquiétant encore. Mais, derrière les apparences, il y un être humain plus complexe qu'on ne croit.

 

Merlusse n'est pas le plus connu des textes de Pagnol, l'adaptation qu'en font Serge Scotto et Eric Stoffel rendra peut-être un peu de lustre à ce conte de Noël dont le personnage principal partage l'affiche avec celui de l'école telle qu'on la concevait encore au début du siècle passé. Quasi caserne militaire à la discipline de fer, au look de prison avec ses hauts murs gris, l'école d'alors formatait les jeunes esprits autant qu'elle les formait. Scotto et Stoffel parviennent à y faire entrer l'humanité que Pagnol y glisse, lui qui traitera encore du sujet avec "Le Temps des Secrets" et "Le Temps des Amours".

Le dessin de A. Dan rend bien l'ambiance un peu tristoune d'un Noël passé enfermé dans une école, oubliés de parents trop occupés ou trop éloignés. La mise en scène est soignée et classique.

 

En bref : un album plein d'humanisme qui tombe à pic pour les fêtes.

 

Merlusse par A.Dan, Stoffel et Scotto chez Bamboo/Grand Angle d'après Pagnol

 

La Gloire de mon Père

 

Faut-il encore présenter cette "Gloire" ? L'histoire du jeune Marcel qui découvre les collines de Provence a déjà charmé bien des générations. Entre humour et truculence provençale, Pagnol y raconte son enfance et tout particulièrement ses premières vacances en famille. Pour ceux et celles qui auront lu le roman original, on notera que les auteurs ont expurgés cette version de l'anecdote de la source perdue qui certes est accessoire dans l'histoire de Marcel mais qui était un témoignage éclairant de la mentalité paysanne du 19ème siècle.

Dans cet album, le dessin est assuré par Morgann Tanco qui propose un dessin qui ne manque pas de rondeur. Il soigne particulièrement les décors d'un l'arrière-pays Marseillais qui sent le thym et la farigoulette. Il existe une version luxe de l'album, malheureusement en noir et blanc ce qui est dommage car la couleur est pour beaucoup dans le charme de l'album.

La suite des aventures de Marcel paraitra petit à petit chez le même éditeur.

 

En bref : une belle adaptation d'un classique intemporel.

 

La Gloire de mon Père par Tanco, Stoffel et Scotto chez Bamboo/Grand Angle d'après Pagnol

 

Denis MARC

Feuilletez des milliers de bandes dessinées gratuitement sur Sequencity