"Shit is real" : envers du décor et contre tous

"Shit is real" : envers du décor et contre tous
3 images
"Shit is real" : envers du décor et contre tous - © Tous droits réservés

Aisha Franz signe son troisième ouvrage sur les paradoxes d'une société individualiste : entre esprit communautaire, superficialité et solitude. 

Berlin, dans un futur proche néo-technologique. Selma est une jeune femme un peu décalée, qui ne trouve pas vraiment sa place dans une société où la superficialité sociale est de mise. Elle n'a pas de travail et quand elle se fait quitter par son copain Max, elle se retrouve à errer dans la ville sans but. Elle finit par trouver un petit appartement où seul un matelas habille la pièce vide et sale. Au bout de quelques jours, elle reçoit la visite impromptue du chat de la voisine, qui semble se sentir aussi esseulé qu'elle puisque sa propriétaire est toujours en déplacement. Selma continue à faire semblant d'avoir une vie sociale, elle va manger avec sa meilleure amie sans complicité, elle sort dans des clubs branchés de la capitale allemande sans envie et sans le sou... Le décalage subsiste et grandit, alors pour s'évader, Selma se réfugie dans ses rêves et discute avec un poisson d'aquarium, se construisant un univers parallèle fantasmagorique.  

"Shit is real", c'est une critique douce-amère de la société individualiste et de l'esprit urbain qui entraîne un repli sur soi. L'héroïne d'Aisha Franz est une femme en pleine dualité : elle ne sent pas appartenir à cette société basée sur la superficialité mais aimerait en faire partie. Elle veut faire partie d'un monde où tout le monde est seul. Alors quand elle voit qu'elle peut prendre la place de sa voisine, Selma en profite. Elle vit dans son appartement, elle met ses habits, elle nourrit son chat... Selma s'enfonce dans le mensonge pour attraper au vol un peu de poussière de superficialité. 

 

"Shit is real" est le troisième roman graphique d'Aisha Franz, jeune auteure allemande adepte de l'auto-édition. Elle a étudié l’illustration et la bande dessinée à l’École Supérieure d’Art et de Design de Cassel où elle donne aujourd'hui des cours. Aisha Franz réussit avec cet ouvrage à peindre un univers tout proche du notre, plein de paradoxes, grâce à un scénario entre spleen et évasion onirique, entre romance et anticipation. Son trait simple se met au service de la modernité de son récit. Une belle BD au sujet profondément actuel.

Shit is real d'Aisha Franz

Chez L'employé du moi

Sortie en février 2017