Remise des Prix Saint-Michel de la BD 2016

Manara - Le Baiser
Manara - Le Baiser - © Manara

Des auteurs confirmés, des jeunes et un Italien qui aime les madames toutes nues.

 

La Salles des Milices de l’Hôtel de Ville de Bruxelles accueillait hier soir la remise annuelle des Prix Saint Michel de la BD.  Le prix européen le plus ancien du genre comme se plaisaient à le rappeler les organisateurs.  Comme nous l’indiquait Erice Coune, le président l’ASBL 9ème Art gestionnaire des Prix, le choix des récipiendaires est réalisé par un panel de passionnés qui - au fil des sélections - dégagent de plusieurs milliers d’albums d’abord 300 candidats possibles pour ensuite réduire encore ce nombre à une cinquantaine d’où seront distingués 7 gagnants.  Après des noms illustres comme Jacobs, Gotlib ou Rosinski, un auteur devait être récompensé pour l’ensemble de sa carrière, ce fut cette fois Milo Manara.  Créateur d’une œuvre largement érotique - voire plus -, il a su dépasser les écueils de la facilité pour offrir un série d’albums certes osés mais avec un scénario allant au-delà de la simple pornographie.  On notera en particulier ses albums "Le Déclic" décrivant les affres d’une jeune femme à qui un scientifique fou a implanté un récepteur dans le cerveau déclenchant chez elle un besoin de sexe irrépressible.

Matthieu Bonhomme était un peu plus tard primé pour sa reprise de Lucky Luke.  Un album qui a été chroniqué sur ces pages et qui avait su rester fidèle au personnage de Morris tout en rajeunissant à la fois le dessin et le fil narratif.  Une récompense amplement méritée.

Les autres auteurs présents recevaient, eux, des récompenses pour le meilleur scénario, le meilleur dessin ou la meilleure première œuvre.  Les lauréats devaient ensuite se soumettre à l’exercice d’un dessin réalisé en direct sur un panneau partagé.  L’idée est sympa, dommage que les dessinateurs n’aient pu disposer d’un peu plus d’espace et de confort pour réaliser un panneau plus ambitieux  Seule Lucy Mazel - lauréate "avenir" et première distinguée de la soirée - a pu disposer d’assez de place pour réaliser une tête d’éléphant de fort belle facture.

 

Palmarès complet

Grand Prix Saint-Michel 2016 : Milo Manara pour l’ensemble de son œuvre

Prix Saint-Michel Avenir : Lucy Mazel pour " Communardes – Les éléphants rouges " chez Vent d’Ouest

Prix Saint-Michel Humour / Jeunesse : Ers et Dugommier pour " Les enfants de la résistance t2 " chez Lombard

Prix Saint-Michel de la Presse : Christophe Simon pour " Corentin – Les perles de Sa-Skya " chez Lombard

Prix Saint-Michel du Scénario : Dorison et Nury pour " Comment faire fortune en juin 40 " chez Casterman

Prix Saint-Michel du dessin : Frédérik Peeters pour " L’odeur des garçons affamés " chez Casterman

Prix Saint-Michel auteur néerlandophone : Teng pour " Jhen – Les portes de fer " chez Casterman

Prix Saint-Michel du meilleur album : Mathieu Bonhomme pour " L’homme qui tua Lucky Luke " chez Lucky Comics

 

Denis MARC