Remise des Prix Diagonales – Le Soir

Prix Diagonale
2 images
Prix Diagonale - © DR

Semaine de la BD à Bruxelles, mais aussi à Ottignies-Louvain la Neuve

 

Dans le cadre des animations de la Fête de la BD 2015 qui comprend entre autres une exposition et un concert du Boy's Band Dessinée qui aura lieu dimanche à 17h30 Grand' place à LLN, une soirée de gala et de remises de récompenses avait lieu hier soir à la ferme du Bièreau.

Pour la déjà huitième fois, le jury des Prix Diagonale récompensait certains des albums les plus marquants de l'année. Créés à l'initiative de Jean Dufaux et de David Da Câmara Gomes l'échevin de la Culture d'Ottignies LLN et en partenariat avec le journal Le Soir, les prix récompensent un auteur pour sa carrière, mais aussi la meilleure série et le meilleur album de l'année. Il était également procédé à la remise du Prix de la Fondation Leblanc, qui récompense une première œuvre. Particularité, l'œuvre en question est en devenir puisque l'album ne paraîtra qu'en 2016, une sorte de pari sur l'avenir, donc.

Palmarès de cette soirée où l'on croisait Munuera, Dany, Jean-François Charles, Cauvin, les lauréats et beaucoup d'autres.

Grand Prix du jury : Etienne Davodeau. Premier Français récompensé par le prix et donc "Wolf in the bergerie" comme le disait un Dufaux pratiquant pour l'occasion un anglais façon "Sky my husband". L'auteur des Ignorants, de Lulu femme nue et du Chien qui louche fera désormais partie du jury des Prix suivants.

Prix de la meilleure série décerné par la province : Gung Ho de Von Kummant et Von Eckartsberg édité chez Paquet. Gung Ho est une série de SF apocalyptique où des hordes sauvages ont décimé les populations.

Prix du meilleur album décerné par la ville d'Ottignies : Le Château des Etoiles de Alex Alice chez Rue de Sèvres. Histoire de SF rétro futuriste, l'album lorgne vers l'univers de Jules Verne et la grande aventure telle qu'on l'imaginait au 19ème siècle.

Prix de la Fondation Raymond Leblanc : Aude Mermilliod pour Les reflets changeants à paraitre au Lombard courant 2016 et en prépublication dans Le Soir.

 

Denis MARC