Qui ne dit mot

 

John Siou est très à la bourre, le passage à l'heure d'été lui a joué un mauvais tour, or il a un rendez-vous super important et le monde a l'air de se liguer contre lui. Entre les bouchons et un chauffeur de taxi lourdingue, il a fort à faire pour atteindre son but : son entretien d'embauche. En plus, pourquoi diable tout le monde semble-t-il vouloir l'appeler monsieur Leroy ? Quant à sa fiancée, est-elle bien celle qu'il croit ? Décidément rien ne tourne rond dans la vie de John.

 

On connaissait le Stéphane de Groodt pilote de rallye, l'acteur, le chroniqueur déjanté, l'écrivain à succès, le voici désormais en scénariste de BD. Et en plus, il se permet d'être bon…

 

Le scénario de de Groodt démarre avec l'apparence de la normalité la plus parfaite, c'est à petites doses qu'il emmène son personnage dans une histoire délirante où les faux-semblants succèdent aux contre-vérités mais toujours avec cohérence et un souci de vraisemblance. L'album se déroule comme une comédie de boulevard où les portes claquent, les quiproquos s'enchainent et l'action est continue. Le lecteur aura bien du mal à deviner où l'auteur veut l'embarquer tant les apparences sont trompeuses dans cet album aussi drôle que rythmé.

 

De Groodt s'est adjoint rien de moins que les services de Grégory Panaccione pour illustrer son scénario. Panaccione, déjà évoqué pour les planches muettes du splendide "Un Océan d'amour", sait mieux que quiconque illustrer les expressions de ses personnages. Sans effets exagérés, il dessine la journée de fou de John et nous embarque dans l'univers tout aussi fou du scénariste.

 

En bref : un petit bijou d'humour déjanté. On est fan.

 

Qui ne dit mot par Panaccione et de Groodt chez Delcourt coll. Mirages

 

Denis MARC

2 images
Qui ne dit mot © Delcourt - Panaccione & de Groodt - 2015