Peau d’homme ou « Mariage arrangé et petits arrangements »

Italie, période de la Renaissance. Pour Bianca, qui vient d’atteindre ses 18 ans, c’est l’heure où sa famille doit lui trouver un époux. Elle échappe au père veuf mais se retrouve fiancée au fils d’une riche famille. Le jeune homme, Giovanni, est plutôt plaisant et jeune mais Bianca préférerait le connaître un peu plus avant de l’épouser. Heureusement pour elle, les filles de la famille détiennent un secret depuis des générations : une "Peau d’homme". En la portant, Bianca pourra passer sans peine pour un garçon et s’approcher d’eux sans susciter de méfiance. En se rapprochant ainsi de son fiancé, elle s’en fait un ami… puis un amant, car Giovanni a une nette préférence pour les garçons.

2 images
Peau d’Homme © Glénat – 2020

Fable fantastique, réflexion sur l’égalité des genres et traité sur la tolérance, "Peau d’homme" transpose dans l’Italie de la Renaissance les questions de notre temps. Entre le rapport à la sexualité des femmes, les relations entre les sexes, le poids de la religion et l’homosexualité, Zanzim au dessin et Hubert au scénario nous interrogent avec talent sur la morale et l’acceptation de la différence. Pour autant, l’album n’est pas un long pensum vaguement philosophique et indigeste. Tout au contraire, les auteurs utilisent le registre de ces comédies où les rebondissements et les quiproquos fleurissent pour rendre l’ensemble aussi passionnant que jubilatoire.

En cinq chapitres et 160 pages, ils produisent un album magistral et d’une grande lisibilité, usant parfois de grandes planches colorées aux cases uniques pour décrire un mouvement des personnages dans un labyrinthe de rues et de commentaires en voix off pour décrire les ressentis de l’héroïne dans sa peau d’homme.

Bref, tout ça nous fera regretter un peu plus encore la disparition récente d’un scénariste dont on peut penser qu’il avait encore beaucoup d’excellents albums à produire.

 

TITRE : Peau d’Homme

AUTEURS : Zanzim (D) et Hubert (S)

EDITEUR : Glénat (Coll. 1000 Feuilles)

 

Cotation Mon Petit Neuvième : 9/10