Opération Copperhead

Opération Copperhead
3 images
Opération Copperhead - © Dargaud - 2017

Se non è vero, è bene trovato.

 

1943, Londres.  Le célèbre acteur David Niven, Lieutenant-Colonel de l’armée Britannique, végète dans le recrutement de personnel féminin pour soutenir l’effort de guerre.  Contacté par le MI-6 pour une opération d’enfumage de l’ennemi nazi, il va, avec l’autre acteur Peter Ustinov, mettre sur pied un plan consistant à recruter et former un sosie du général Montgomery pour faire croire à un débarquement allié dans le sud de la France.  Problème, le sosie est un poil angoissé par l’ampleur de son rôle et a une fâcheuse tendance à trouver refuge dans les bars de la capitale.

 

Comme le dit l’auteur en entame de l’album, "Dans les pages qui suivent, tout n’est pas entièrement vrai, mais tout n’est pas entièrement faux", car, pour incroyable qu’il paraisse, ce plan a été réellement conçu et réalisé par les protagonistes de cette histoire.  Tous les personnages cités sont bien réels, de la sulfureuse Véra à l’espion Klop en passant par Clifton James -le sosie de Monty-, tous ont participé de près ou de loin à cette opération de désinformation montée par les services secrets de Sa Majesté.  Le plan a-t-il réussi ?  Difficile de jurer de son impact sur l'issue de la guerre, mais on notera tout de même que le débarquement de Normandie fut un succès et que les chars de la Wehrmacht ne se trouvaient pas là où ils auraient dû être pour repousser les Alliés.  Tirez-en vos conclusions...

Pour les curieux, on signalera qu’un film mettant en scène Clifton James lui-même dans le triple rôle de Montgomery, du sosie de Montgomery et de son propre personnage, fut réalisé par John Guillermin sous le titre I was Monty’double.

 

Pour l’album, Jean Harambat -son auteur- admet donc quelques libertés avec la réalité historique.  Mais c’est pour mieux servir ce récit rocambolesque et enlevé où l’humour et l'action ont une belle place.  Découpé en courts chapitres, le récit réussit l’exploit d’être aussi savoureux qu’historiquement réaliste.  Les planches gouachées aux couleurs claires incluent de ci, de là des extraits des mémoires de Niven, Ustinov et James accentuant la crédibilité des faits racontés.

 

En bref : un petit bonheur de lecture et d’histoire dans l’Histoire.

 

TITRE : Opération Copperhead

AUTEUR : Jean Harambat

EDITEUR : Dargaud

GENRE : Le rire est la musique la plus civilisée du monde (P. Ustinov)

 

Denis MARC