Only You : Berthet expose ses femmes pudiques et sensuelles…

only you
5 images
only you - © Philippe Berthet

C’est à la galerie Huberty Breyne, au Sablon, à Bruxelles, que Philippe Berthet vous invite, jusqu’au 10 mai.

Philippe Berthet, c’est le polar, à l’américaine, le polar bd qui se nourrit de Chase, de Brown, de Chandler, de Kaminsky, le  polar qui nous montre des personnages à la Marlowe, toujours confrontés à des femmes fatales, parfois cruelles, parfois simplement meurtries par les mille destins de l’existence. 

Philippe Berthet, c’est une plongée graphique dans un univers où la nostalgie reste ce qu’elle devrait toujours être, une souvenance ouverte à la modernité, une mémoire s’offrant à l’art.

Philippe Berthet, c’est " Pin-Up ", " Le privé d’Hollywood ", " Poison Ivy ", et une collection qu'il dirige et qui porte un nom qui lui colle au dessin depuis toujours : " Ligne Noire ", où, récemment, il a publié " Motorcity ".

Philippe Berthet, c’est un auteur de bd qui, depuis ses tout débuts, réussit souvent à faire de chaque vignette une véritable illustration, à l’ancienne, qui réussit à faire de chaque planche le miroir d’une ambiance fait de couleurs, de vie, de personnages quelque peu hiératiques, de clarté et d’obscurités sans cesse mêlées, qui réussit toujours, aussi, à faire de chaque femme dessinée une part de l’éternel féminin tel qu’il le rêve, tel qu’il le partage avec tous ses lecteurs.

Et c’est cette voie-là qu’il a choisi de montrer, de plus près encore, d’exposer, sous le titre générique de " Only You ". La voie de l’ambiance, oui, mais uniquement au travers de La Femme, la femme majuscule, la femme qui semble inaccessible, la femme silencieuse, la femme dangereuse, la femme inévitablement séduisante.

Cette femme, conjuguée, graphiquement, de bien des manières par le talent de Berthet, elle ne jaillit pas uniquement des rêves de son auteur. C’est elle, et seulement elle, que Berthet tutoie en la croisant dans les scénarios qu’il a mis en scène, mais aussi et surtout dans ses lectures, dans le plaisir qu’il a eu à se plonger dans des films en noir et blanc laissant la part belle aux codes précis d’un genre qui, de nos jours, tend à laisser la place aux seuls effets spéciaux : le film policier.

Dans cette exposition, Philippe Berthet, donc, se laisse tutoyer par toutes ces femmes aux beautés évidentes, et il les laisse tutoyer tous les spectateurs. Elles ont le regard fixé, toutes, ou presque, sur ceux qui osent lever les yeux sur elles… Elles sont des icônes réinventées, elles sont une certaine forme du désir, elles sont le miroir d’une passion au sein de laquelle Berthet fait l’étalage de tous ses talents, de dessinateur, de metteur en scène, de coloriste, de portraitiste de l’imaginaire.

Les femmes de Berthet n’existent pas, ou plus.

Mais elles ont, aux cimaises de la galerie Huberty Breyne, une véritable existence, faite d’un bel envoûtement, qu’il n’appartient qu’à vous de partager avec leur auteur !

 

Jacques Schraûwen

Only You : Philippe Berthet expose à la Galerie Huberty Breyne jusqu’au 10 mai - 8A rue Bodenbroek, 1000 Bruxelles.