Mal de Mère

Mal de Mère
2 images
Mal de Mère - © Soleil-Quadrants - Valambois - 2015

Les parents boivent, les enfants trinquent

 

Roderic a 9 ans, Claudette, sa maman, est institutrice maternelle. Elle fait super bien à manger. Son père est maire du village, il lit 150 livres par jour. Il est un peu inaccessible. Roderic a un grand frère, Cédric, et une petite sœur, Julie. Les Valambois sont une famille normale. Sauf que… Sauf que maman picole, elle s'assomme quotidiennement avec le porto qu'elle fait acheter par son jeune fils et dont elle planque les bouteilles partout dans la maison. Mais Roderic ne voit rien, il faut que sa sœur lui ouvre les yeux pour qu'il se rende compte de ce qui se passe sous son toit. Alors Roderic hésite entre détester cette mère qui se détruit petit à petit et l'amour filial qui reste présent.

 

Récit autobiographique sans fausse pudeur, Mal de Mère fait partie de ces albums aussi durs qu'indispensables. Témoignage d'une déchéance maternelle, Roderic Valambois ne s'épargne pas dans le récit qu'il fait du drame qui se déroule dans la maison, s'en voulant de n'avoir rien vu, il raconte en courtes séquences une histoire qui pourrait arriver dans chaque famille avec une justesse de ton qui émeut. Sans apitoiement personnel et sans jugement sur l'addiction de sa mère, il relate son quotidien jusqu'à l'âge d'homme. Si le sujet peut paraitre rébarbatif de prime abord, il parvient à en faire une sorte de reportage journalistique que le lecteur suivra avec un réel intérêt.

Valambois assure également le dessin de l'album. Ses personnages tout en rondeur ôtent un peu de la gravité du sujet. Pas d'effet dramatique inutile dans ses planches en noir et blanc, le trait est juste et efficace.

 

En bref : un récit poignant sans pathos sur un sujet grave.

 

Mal de Mère de Roderic Valambois chez Soleil coll. Quadrants

 

Denis MARC