Macronarchie ou « Rions un peu de nos amis français »

Macronarchie
2 images
Macronarchie - © Glénat - 2019

 

C’est l’histoire d’un jeune homme brillant à qui tout a réussi. Au fil de son ascension, cet ambitieux a tout conquis du premier coup : sa prof de théâtre, dont il a fait son épouse, ses diplômes – il collectionne les plus prestigieux –, les millions qu’il a accumulés en un temps record lors d’un bref passage dans une banque d’affaires. En un rien de temps, il est même parvenu à conquérir le pouvoir suprême, l’Elysée, au nez et à la barbe de ses rivaux, adversaires et faux amis. Le jeune Macron est parvenu au sommet avec à ses côtés une bande de jeunes impudents aux dents longues, sûrs d’eux et sans états d’âme. Tout leur sourit, rien ne leur résiste. Ils en sont du moins convaincus… Seulement voilà, après avoir ébloui la France, l’Europe, et le monde, la machine se grippe. La mécanique du nouveau monde est fragile, construite sur du sable, sur une illusion, elle s’effondre en un rien de temps, comme un château de cartes. Assiste-t-on à la faillite de la « start-up nation » ? (Texte de l’éditeur)

 

On pensera ce qu’on voudra de leur football, mais en matière de satire politique les Français sont les champions du monde. Scénarisée par Renaud Dély – qu’on avait déjà vu à l’œuvre dans sa « République des Couacs » ou il dézinguait François Hollande – sa Macronarchie va plus loin encore dans le démontage d’un système politique égocentré. Tout lui fait farine au moulin pour dénoncer un cynisme d’état entretenu par le président et ses jeunes loups aux dents longues. Des petites phrases assassines aux fidèles de toujours allégrement poignardés dans le dos, Dély revient sur une présidence en permanence au bord de l’explosion si l’on en croit ses planches. C’est souvent drôle, presque toujours cruel en probablement empreint d’une certaine mauvaise foi.

Les planches sont de Tibo Soulcié qui avait déjà commis une « Marine à Babylone » dans laquelle il ne faudrait surtout pas voir de ressemblance avec une certaine politicienne française…

 

Bref, c’est fort réjouissant pour qui s’intéresse ne fût-ce qu’un peu à la politique du voisin.

 

TITRE : Macronarchie – En marche forcée

AUTEUR : Soulcié (D & C) et Dély (S)

EDITEUR : Glénat

 

Cotation Mon Petit Neuvième : 3/5

 

Denis MARC