Lucien et les mystérieux phénomènes

Lucien et les mystérieux phénomènes
2 images
Lucien et les mystérieux phénomènes - © Casterman - 2019

 

Pas facile de déménager dans un petit patelin perdu quand on est un gamin de la ville féru de fantôme et que tous les gosses du village vous regardent d’un drôle d’air. Pour Lucien, c’est l’occasion de braver le danger en visitant le manoir abandonné d’un vieil homme réputé mort depuis belle lurette. La découverte qu’il va faire dans l’antique bâtisse va aller au-delà de ses espérances et dévoiler le petit secret du maire local. Mais la petite sœur de Lucien et la curiosité des enfants de l’école risquent de bouleverser la quiétude du fantôme de H. Price.

 

Gentille petite fable sur le monde de l’enfance, la décroissance et l’harmonie avec la nature, cet album tombe à pic au regard des préoccupations environnementales du moment. Subtil mélange entre la série Chair de Poule et Copain des Bois, l’album ravira les kids qui ont envie d’une lecture alliant suspense et découverte de la nature (d’autant que l’album se termine par quelques pages d’activités créatives réalisables par des enfants).
L’album – volumineux (96 pages tout de même) – et ses couleurs orangées pourraient rebuter les jeunes, ce qui serait fort dommage au regard de la qualité et de l’originalité de l’ensemble.

Le scénario est de Delphine Le Lay et le dessin, tendance Art Nouveau parfois, est de Alexis Horellou. Un duo déjà cité ici pour le très social et solidaire « 100 maisons » dans un genre fort différent donc.

 

Bref : une chouette BD jeunesse, intelligente et dans l’air du temps.

 

TITRE : Lucien et les Mystérieux phénomènes

AUTEURS : Horellou (D & C) et Le Lay (S)

EDITEUR : Casterman

 

Cotation Mon Petit Neuvième : 3,5 / 5

 

Denis MARC