Les Pestiférés, est-ce Pagnol ?

 

Marseille, 1720. Trois corps sont découverts à proximité du vieux port, les médecins appelés pour les examiner rejettent tout d’abord la possibilité que la peste soit la cause du décès. L’un d’eux tout de même a un doute. Très expérimenté, ayant soigné en son temps le Roi Soleil, il rejoint son quartier situé à l’écart du port sur la colline Devilliers et averti ses concitoyens. Après une période de déni et sous l’impulsion de leur médecin, les habitants de la colline vont entrer en résistance contre l’épidémie qui désormais ravage la ville. Vivant en autarcie, ils espèrent que leur isolement pourra les protéger.

 

Reposant sur des faits bien réels – l’épidémie de 1720 fit tout de même 30 à 40 000 morts rien qu’à Marseille – ces Pestiférés est un récit du grand Pagnol resté longtemps inachevé. Curieusement intégré au 4ème tome de ses souvenirs d’enfance, la fin en était jusque-là inconnue. C’est le témoignage d’un membre de la famille – à qui l’Académicien avait raconté la conclusion du récit — qui a permis aux auteurs de réaliser cet album qui nous permet de la découvrir à notre tour. Et c’est une surprise, car Pagnol y dévoile un aspect de sa personnalité auquel on ne s’attend pas, derrière le récit historico-fictionnel, se cache un message politique conforté par une note manuscrite du bonhomme reproduite en annexe à l’album.

Le scénario est assuré par la « Team Pagnol » de chez Grand Angle soient Eric Stoffel et Serge Scotto qui sont aux commandes de la série qui lui est consacrée depuis ses débuts. Côté dessin, c’est Samuel Wambre qui s’y colle. Il s’agit de son premier album et on voit clairement son trait s’affirmer au fil des 135 pages du récit, ses personnages aux traits fort simples dans les premières planches gagnant du caractère au fil du récit. L’ensemble des planches restant une belle réussite graphique.

 

Bref, c’est fort bien fait, fort prenant et à découvrir donc.

 

TITRE : Les Pestiférés

AUTEURS : Wambre (D, C, S) & Stoffel et Scotto (S) d’après Marcel Pagnol

EDITEUR : Grand Angle

 

Cotation Mon Petit Neuvième : 3,5 / 5

 

Denis MARC

2 images
Les Pestiférés © Grand Angle - 2019