Les meilleures BD de 2018 - 3e partie avec les meilleures des meilleures et les bonus

Malaterre, de Pierre-Henry Gomont,
23 images
Malaterre, de Pierre-Henry Gomont, - © DARGAUD BENELUX

Du roman graphique à la BD tout public, en passant par quelques bonus, et en bouquet final, les meilleures des meilleures, toutes catégories confondues..

Le Prix du Roman Graphique

- Idée, de Frans Masereel, chez   Martin de Halleux

Masereel a inventé le roman graphique il y a cent ans. En 1920, il raconte la naissance d’une idée en 83 gravures muettes sur bois formant une suite narrative. Toute la grammaire est posée ! 

- Andy : un conte de faits, de Typex, Casterman

En 600 pages, Typex s’approprie totalement son sujet : la vie et l’époque d’Andy Warhol. Il se paye le luxe de changer d’approche graphique en fonction des époques. Brillant.

pour voir les premières planches

- L’Âge d’or T.1, de Cyril Pedrosa & Roxanne Moreil, Dupuis Aire Libre

Mais comment a-t-il fait ça ? C’est une des questions qu’on peut se poser en regardant cette merveilleuse quête médiévale un brin féministe au dessin époustouflant. Le genre est renouvelé.

pour voir les premières planches

- La langue du diable, d’Andrea Ferraris, Rackham

1831, une île émerge au large de la Sicile. Un pêcheur s’y aventure, convaincu que la fouler en premier fera de lui le propriétaire des lieux. Mais les nations convoitent toute nouvelle terre…

Servir le peuple, d’Alex W. Inker, Sarbacane

Peut-on servir le peuple et une femme en même temps ? Utilisant l’imagerie populaire de l’époque, Alex Inker interroge la Chine de Mao. L’Histoire revue. Corrigée. Coloriée. Waouw !

pour voir quelques planches

- Malaterre, de Pierre-Henry Gomont, Dargaud 

Le portrait d’un égocentrique bien décidé à amener toute sa famille dans SON rêve. On imagine Poelvoorde dans le rôle ! Le livre confirme le talent de metteur en scène de Gomont.

pour voir les premières planches

- Les lumières de Niteroï, de Marcello Quintanilha, Ça & Là.

Années 50, Brésil. Un footballeur en herbe et un bossu observent une pêche à l’explosif au large. Ils veulent en profiter. Mais le destin en décide autrement. Incroyable roman d’apprentissage !

pour voir les premières planches

- Du sang sur les mains : de l’art subtil des crimes étranges, Monsieur Toussaint Louverture

Matt Kindt, génial auteur américain ici en solo, propose dans ce livre une anthologie des crimes les plus improbables. L’étrange, au service d’une mécanique narrative implacable. Indispensable.

Cinq branches de coton noir, Cuzor & Sente, Dupuis, Aire Libre  

Paru au tout début 2018, le livre a su assurer une persistance rétinienne indéniable ! Il revisite à sa manière le combat des noirs américains. Au dessin, Steve Cuzor est au sommet de son art !

pour voir les premières planches

- Jonas Fink, Le Libraire de Prague, Vittorio Giardino, Casterman

On a attendu vingt ans cette conclusion des aventures de Fink, né dans la Tchécoslovaquie aujourd’hui disparue. Toujours politique, mais surtout terriblement gracieux : l’immense Giardino !

pour voir les premières planches

Le Prix du Meilleur Album tout public

- Spirou, l’espoir malgré tout, d’Émile Bravo, Dupuis

Émile Bravo revient à Spirou et profite du contexte de la Seconde Guerre Mondiale pour lui donner de l’épaisseur, beaucoup d’épaisseur. Salutaire ! Loin des images convenues.

pour voir les premières planches

Charlotte impératrice, de Nury & Bonhomme, Dargaud

L’impératrice du Mexique, fille de Léopold Ier, de ses premiers tourments amoureux au sommet et du sommet à la chute ! Un personnage historique unique, magistralement mis en scène ici.

pour voir les premières planches

- Jamais, de Bruno Duhamel, Bamboo Grand Angle

Quand les falaises normandes s’effritent, menaçant d’envoyer par le fond la maison d’une petite vieille un brin sénile mais très butée, on touche à un conte moderne d’une grande justesse.

- Une histoire corse, de Dodo & Glen Chapron, Glénat

Quittant le registre animalier, Dodo raconte la rencontre d’un frère et d’une sœur qui ne se sont jamais connus. Peu à peu, le livre embrasse toute l’histoire de la Corse moderne. 

pour voir les premières planches

- L’obsolescence programmée de nos sentiments, de Zidrou & Aimée De Jongh, Dargaud

pour voir les premières planches

Le Livre de l’année, tous critères confondus

- Les Rigoles, de Brecht Evens, Actes Sud BD

Brecht Evens peut tout faire : tordre la perspective et écrire en couleurs. Ce génie pousse toujours plus loin l’audace et propose des livres à relire et relire encore. Fabuleux !

- L’Arabe du futur T.4, de Riad Sattouf, Allary

L’autobiographie centrée sur son père que nous propose Riad Sattouf est incontournable. Après les épisodes libyens et syriens, ce 4è tome, plus français que les autres, est le plus bouleversant !

Moi, ce que j’aime, c’est les monstres, d’Emil Ferris, Monsieur Toussaint Louverture

Sensation de la rentrée, le livre d’Emil Ferris est plus qu’un roman graphique hype. C’est une incursion dans un monde fantastique obsessionnel où le moindre trait révèle une forme de génie.

pour lire un extrait

- Les grands espaces, de Catherine Meurisse, Dargaud

Pierre après pierre, Catherine Meurisse construit l’après attentat de Charlie Hebdo auquel elle a miraculeusement échappé. Ici, l’éloge de la nature et des grands écrivains comme remède.  

pour voir les premières planches

- Ailefroide : altitude 3954, de Rochette, Casterman

Passionnante autobiographie  du dessinateur du Transperceneige dans laquelle on découvre qu’il aurait pu, à un morceau de roche près, devenir guide de montagne. Les clés d’une vie.

pour voir les premières planches

Et les bonus

- L’Homme sans talent de Yoshiharu Tsuge, Atrabile

Peu passionné par le dessin, un mangaka imagine mille métiers pour nourrir sa famille. Tous sont voués à l’échec. Le livre parle du déclassement sur fond de poésie. Dessin très maîtrisé.

pour voir les premières planches

- Le Fleuve Shinano, de Kamimura & Okazaki, Kana

Pour la première fois en intégrale, le chef-chef-d’oeuvre de plus de 700 pages de Kamimura. Une variation autour de l’amour et de la place de la femme dans le Japon provincial. Beau à pleurer !