Les fondus de la Bière

Les fondus de la bière
4 images
Les fondus de la bière - © Bamboo

Alors que la compétition internationale intitulée " Brussels Beer Challenge " verra ses résultats annoncés le 21 novembre prochain, voici un livre qui, sans se prendre au sérieux, mêle avec efficacité humour bon enfant et informations sérieuses.

Ce genre de livres, une succession de gags en une page autour d’un thème précis, est une des marques de fabrique des éditions Bamboo. Et je me dois de faire l’aveu que je ne suis pas fan des albums ainsi consacrés aux pompiers, aux policiers, aux enseignants et consorts.

Mais ici –est-ce à cause de ma belgitude ?- j’ai été séduit par cet album consacré à un des breuvages les plus représentatifs de notre petit pays, la bière !

Les gags, bien sûr, sont souvent attendus… mais restent souriants ! Et ce qui n’est pas attendu, ce sont toutes les informations qui parsèment ce livre. Le scénario de Hervé Richez fourmille de clins d’œil, de références à des bières connues ou moins connues, d’explications quant à la manière dont se créent et se savourent ces différentes bières.

Le vrai spécialiste sera heureux de voir dans ce livre une vraie fidélité à l’univers de la bière, l’amateur, lui, va y découvrir de nouveaux chemins de dégustation !

Puisque nous sommes dans l’univers de l’humour, même si c’est aussi celui de la bière (à consommer avec parcimonie, bien évidemment !…), il fallait que le dessin ait les mêmes caractéristiques que le scénario.

Stédo, à ce titre, ne cherche pas à éblouir, mais à rester proche, sans cesse, du sujet. Son dessin, dans la tradition de la bd dite de l’école de Charleroi, privilégie le mouvement et les " mimiques ", et il le fait avec un talent certain.

Ce à quoi s’attache ce dessin, également, c’est à ce qui fait l’axe central de cet album, à savoir la Bière ! Stédo réussit à en dessiner la consistance, jusque dans les mousses, souvent différentes les unes des autres. Il en dessine les reflets, avec l’aide d’un coloriste (David Lunven), de manière très réaliste. Les verres enfin, et c’est important pour tous les puristes de la bière, sont à chaque fois très exactement ceux qui ont été conçus pour les bières dont parlent les différents gags.

Je peux le dire : j’ai appris plusieurs petites choses, dans ce livre. J’ai apprécié aussi le dossier qui le termine et qui permettra peut-être à l’un ou l’autre lecteur de fabriquer sa propre bière. J’ai bien aimé, également, le fait que bien des sortes de bières différentes sont les héroïnes de cet album, des Trappistes aux Pils, des Stouts aux bières d’abbaye, des bières de micro-brasseries à celles de multinationales.

Vivre, c’est éprouver des émotions, et les émotions qui sont celles de la gastronomie, au sens le plus large du terme, sont peut-être les plus tangibles. Et ce sont ces émotions-là qui vont présider, incontestablement, au concours dont Bruxelles s’est voulu l’hôte…

 

Jacques Schraûwen

Les fondus de la Bière (dessin : Stédo – scénario : Richez et Cazenove – éditeur : Bamboo)