Le voyage de Marcel Grob

Le Voyage de Marcel Grob
2 images
Le Voyage de Marcel Grob - © Futuropolis

A 17 ans dans la Waffen-SS…

 

Marcel à 83 ans quand il comparait devant un jeune juge d’instruction.  Pourquoi est-il là ?  Il ne le sait pas vraiment.  Mais le juge va lui rafraîchir la mémoire.  Ne s’est-il pas prénommé Marzell à une autre époque ?  N’a-t-il pas fait partie de la Waffen-SS à partir de juillet ‘44 ?  N’a-t-il pas participé au massacre de Marzabotto ?  Alors Marcel se souvient et raconte la peur, la mort et le sang versé de Rimini à Budapest pour un Reich crépusculaire.

 

On les appelait les " Malgré-Nous ", ils étaient jeunes, germanophones et de cette Alsace longtemps ballotée entre la France et l’Allemagne.  Parce que le Reich était en déroute, qu’ils étaient de type aryen et qu’il fallait de la chair -à canon- fraîche, ils ont été enrôlés de force dans la SS contre la menace de voir leurs familles déportées dans les camps de travail.  Parmi eux, donc, le bien réel Marcel Grob.  Loin d’être volontaire pour l’engagement, il s’est présenté à la convocation pour protéger les siens et n’a pu que suivre le mouvement, témoin et acteur malgré lui de la barbarie nazie.  C’est son histoire que nous raconte son petit-neveu et scénariste de cet album : Philippe Colin.

Evitant le manichéisme, il dresse un portrait nuancé de son grand-oncle, un homme ordinaire pris dans un maelström meurtrier et dont il est lui-même la victime (il en sortira vivant mais mutilé).  Un statut qui lui sera d’ailleurs reconnu par la France libérée puisqu’elle lui accordera une pension de victime de guerre malgré qu’il ait combattu dans le mauvais camp.

Le dessin est de Sébastien Goethals dans un style réaliste et efficace.  Ses planches sont dans des ton monochromes variant avec les lieux et les moments rendant la lecture particulièrement aisée malgré les sauts chronologiques.

On notera encore que l’album se clôt par un dossier historique de la plume de Christian Ingrao, historien et spécialisme du nazisme.

 

Bref, un album puissant, émouvant et nuancé révélant un aspect peu connu de la participation de français à la guerre.

 

TITRE : Le Voyage de Marcel Grob

AUTEURS : Goethals (D) et Collin (S)

EDITEUR : Futuropolis

GENRE : " Dans la haine nazie il n'y a rien de rationnel : c'est une haine qui n'est pas en nous, qui est étrangère à l'homme. " Primo Levi

 

Denis MARC