Le tailleur de pierre était amoureux…

Le Tailleur de Pierre
2 images
Le Tailleur de Pierre - © Casterman - 2018

Fjällbacka mon amour.

 

Le corps d’une fillette est retrouvé par des marins dans leur filet de pêche.  Une mort pas tout à fait accidentelle semble dire l’enquête.  Mais surtout une mort qui fait resurgir les démons d’un passé lointain que tout le monde a préféré enterrer profondément dans sa mémoire.  Pour Erica Falck et son inspecteur de police de mari, c’est le début d’une nouvelle enquête.

 

Nouvelle adaptation de l’œuvre de Camilla Läckberg par le duo Léonie Bischoff au dessin et Olivier Bocquet au scénario.  Evidemment on évolue en terrain connu puisque c’est déjà le troisième tome que nous propose les auteurs.  On garde toujours le même plaisir à retrouver les héros -même si Erica est nettement moins présente- et les lieux si pittoresques du petit port suédois.  Toutefois, on reste un peu sur sa faim, loin d’être bâclé l’album semble emprunter de forts raccourcis pour arriver à sa conclusion.  Bien sûr avec un roman de départ de 522 pages la tâche était ardue, mais les 128 pages de l’album semblent un peu courtes pour développer réellement l’intrigue et ses tenants et aboutissants.
Restent le joli dessin de Léonie et les couleurs vives de l’équipe de coloriste pour faire vivre cet album qui aurait peut-être mérité un deuxième tome.

Bref : un petit goût de trop peu.

 

TITRE : Le Tailleur de Pierre

AUTEUR : Bischoff (D) et Bocquet (S) d’après Camilla Läckberg

EDITEUR : Casterman

GENRE : " Tout est pardonnable, excepté le mensonge, l’infidélité et la trahison " Christine de Suède

 

Denis MARC