Le Marsupilami, plus réaliste que jamais

"La bête" de Frank Pé et Zidrou
"La bête" de Frank Pé et Zidrou - © Dupuis

Le Marsupilami revient dans "La bête", un nouvel album à des années-lumière de ce que nous avions lu jusque-là.

C’est en étant totalement réinventé que le Marsupilami fait son grand retour. Avec ce nouvel album, réalisé par Frank Pé et Zidrou, le héros de BD créé par Franquin n’est plus un petit personnage comique aux couleurs criardes, bondissant dans la jungle de sa Palombie natale. Il a subi un lifting complet, pour ressembler d’avantage à un animal sauvage, aux allures d’ours ou de gorille. Et c’est dans les rues de Bruxelles que prend place son épopée.

Frank Pé voulait une vraie bête, qui sente mauvais, qui ne rigole pas, qui se comporte mal

a commenté Zidrou, scénariste notamment de Ducobu ou Tamara, dans une interview pour BFMTV.

Plus sombre, mais aussi plus émouvant que ses prédécesseurs "cartoonesques", l’album nous renvoie dans une réalité effroyable, celle du trafic d’animaux sauvages qui gangrène encore actuellement l’Amazonie et d’autres biotopes à travers le monde. C’est un Marsupilami enchaîné, amaigri et agressif que nous rencontrons. Amenée par bateau en Belgique pour y être vendu, "la bête" s’échappe et tente de survivre dans ce nouveau monde hostile, où le roi de la jungle devient un monstre. Sa rencontre avec un jeune garçon, François, lui sauvera la vie. L’histoire a des accents de King Kong ou de E.T. l’extraterrestre.

"La bête" vient d’être lâchée en librairie par Dupuis, mais il faudra attendre deux ans pour connaître sa suite, puisqu’un second album est déjà annoncé.