Le Maître des Crocodiles

 

1984, un groupe de plongeur débarque dans les îles Banyak en Indonésie pour réaliser un documentaire sur la pêche à l’explosif qui risque de ruiner l’écologie locale. Alors qu’elle se baigne, Isabelle, enceinte, se fait emporter par un crocodile géant sous les yeux de son mari Léo. Trente ans plus tard, Léo est de retour sur place. Il n’a plus qu’une idée en tête : aidé d’un guide local, il va traquer et tuer le crocodile qui a détruit sa vie.

 

Traitant à la fois d’écologie et des problèmes locaux liés aux trafics en tous genres, Le Maître des Crocodiles est un livre dense et fort qui embarque son lecteur dans la folie obsessionnelle d’un Léo prêt à se sacrifier pour obtenir sa vengeance. Les liens qu’ils entretient avec " N’a qu’un œil ", le crocodile vont au-delà de la simple relation chasseur-chassé, il entre en communion avec lui, lui prêtant une conscience et un comportement presque humains.

 

Pendanx et Piatzszek poursuivent -après le splendide Tsunami- leur exploration d’une région encore traumatisée par les événements de 2004. L’album oscille entre drame personnel, situation politique tendue et fable écologiste, trouvant dans le reptile meurtrier un moderne Moby Dick et en Léo son capitaine Achab. La violence du drame initial chope le lecteur tôt dans l’histoire et crée une tension qui ne se relâche qu’une fois la dernière page tournée.

Le dessin de Jean-Denis Pendanx rend hommage à la beauté des paysages indonésiens et de leurs eaux. Aussi à l’aise dans les scènes d’action que dans le rendu des décors, il transforme certaines planches, réalisées en couleurs directes, en peintures plus qu’en dessins.

Le tout forme un fort volume de 144 pages où l’on ne s’ennuie pas un instant.

 

En bref : de la belle ouvrage pour amateurs d’exotisme et d’écologie

 

Le Maître des Crocodiles par Pendanx et Piatzszek chez Futuropolis

 

Denis Marc

2 images
Le Maître des Crocodiles © Futuropolis - 2016