Le décès de Patrick Jusseaume : la fin de l'aventure…

Tramp
2 images
Tramp - © Dargaud

On a appris aujourd’hui le décès de Patrick Jusseaume, dessinateur à la fois talentueux et discret, inscrit dans la lignée d’une bd classique respectueuse de la Ligne Claire.

Né en 1961, Patrick Jusseaume a touché, au cours de sa carrière, à bien des domaines.

Sa première série, dessinée à l’origine dans le magazine Vécu, " Chronique de la maison Le Quéant ", conciliait son amour de l’Histoire, la grande, son plaisir à faire vivre à ses personnages des aventures à la fois exotiques et humanistes, et son bonheur à se replonger dans l’Afrique de sa naissance.

Tout au long de sa carrière, Patrick Jusseaume n’a jamais failli à son besoin de se placer, au fil de ses dessins, au plus près de ses personnages et de leur humanité.

Que ce soit comme dessinateur pour un public jeunesse, dans le magazine " Je Bouquine ", ou dans des one-shots comme Mission Vietnam, il a toujours eu à cœur, également, surtout, à offrir à ses lecteurs des dessins de qualité.

Et ce fut le cas, sans aucun doute possible, dans sa série phare, réalisée avec Kraehn, " Tramp ", une série dans laquelle les aventures marines sont l’occasion, pour lui, de confronter ses personnages à la nature sous toutes ses formes. Tout en privilégiant, encore et toujours, les rapports humains, ceux de la paternité, ceux d’un sens des valeurs qui permettent à son héros aventurier de ne jamais réellement se trahir.

Le dernier volume de cette série, " Avis de tempête ", est sorti il y a quelques semaines à peine. Malade, Philippe Jusseaume n’a pas pu en assumer toutes les planches. Mais c’est sa " patte " et, désormais son ultime présence artistique, qui en émaillent les pages.