La jour où vous avez lu une BD qui rend heureux

 

Un jour, alors qu’elle partait pour une retraite spirituelle avec un gourou, Clémentine a rencontré Antoine, l’épicier-philosophe.  Depuis du temps a passé, Clémentine a trouvé sa voie, elle possède sa petite librairie qui lui apporte du bonheur et en apporte à ses clients.  Il lui reste tout de même encore 2-3 petites choses à apprendre et, pour les découvrir, elle part en rando avec Antoine direction Compostelle… ou presque.  Antoine va lui apprendre, à coup de petites histoires, à se méfier des aimanteurs qui veulent s’insinuer dans sa vie.

 

Troisième tome des tribulations de Clémentine au pays de la recherche du bonheur.  Jamais cul-cul ou gnan-gnan, ce troisième tome -peut-être le plus réussi de tous- développe le concept entamé il y a 2 ans déjà.  Au long d’une marche -allégorique- vers leur but, Clémentine et Antoine vont explorer l’influence des aimanteurs, ces parasites qui vous éloignent de vos aspirations profondes, au travers de légendes et de contes philosophiques jamais pesants et toujours illustratifs et joyeux.
On pourrait craindre les enfonçages de portes ouvertes, mais Béka -le scénariste à deux têtes- tire son épingle du jeu grâce au rythme qu’il met dans le récit, revenant plusieurs fois sur les mêmes thèmes en variant les approches sans jamais se répéter.  Bref, c’est très finement joué et magistralement raconté.

Côté dessin, c’est Marko qui assure le boulot avec des personnages aux traits doux et de magnifiques illustrations de paysages de montagne mis en couleur par Maëla Cosson.  L’ensemble forme un album feel-good d’une grande cohérence qui embarque le lecteur dans un voyage tout en douceur.

 

En bref : zenitude et apaisement au programme.

 

TITRE : Le jour où…elle n’a pas fait Compostelle

AUTEURS : Marko (D), Beka (S) et Cosson (C)

EDITEUR : Bamboo / Grand Angle

GENRE : " La philosophie est le microscope de la pensée " V.Hugo

 

Denis MARC

2 images
Le jour où… elle n’a pas fait Compostelle © Bamboo / Grand Angle - 2018