La Droite Complexée - Rions un peu avec la Gauche

La droite complexée
3 images
La droite complexée - © Glénat - Aurel - 2015

La droite vend des promesses et ne les tient pas, la gauche vend de l'espoir et le brise (Coluche)

 

Lui président, allait être exemplaire. Lui président il y aurait un code de déontologie pour les ministres, qui ne pourraient pas rentrer dans un conflit d'intérêts. Lui président, les ministres ne pourraient pas cumuler leur fonction avec un mandat local, parce que il considère qu'ils devraient se consacrer pleinement à leur tâche. Lui président, l'ennemi serait la finance. Lui président, ferait en sorte que mon comportement soit en chaque instant exemplaire.

Avec un ministre des finances ultra-libéral et ex-banquier d'affaires chez les Rothschild et des cadeaux au Medef, il n'est pas sûr que le président normal ait pleinement rempli son contrat envers les Français.

 

Compilation de dessins d'humour parus dans Le Monde, Le Canard Enchaîné ou Politis, La Droite Complexée d'Aurel -un habitué du genre- et Renaud Dély est une charge au vitriol contre les promesses non tenues et les renoncements de l'actuel locataire de l'Elysée. Passant en revue les divers errements de la politique de Hollande au travers de différents thèmes allant de la haute finance à l'entreprise en passant par la politique générale, Aurel dresse un portrait sans complaisance et fort drôle d'une gauche qui semble avoir laissé son ADN au vestiaire pour se positionner de plus en plus à droite. Ses idéaux s'effaçant derrière la real-politik au point qu'elle n'est même plus à même d'apporter des idées novatrices.

Aurel ne peut pas -a priori- être taxé d'anti-gauchiste primaire, lui qui s'était déjà attaqué avec férocité à la Sarkozye dans "Sarkozy et les riches". On lui laissera donc le bénéfice du doute et celui de l'honnêteté intellectuelle.

 

En bref : un bouquin jouissif qu'on soit de gauche ou de droite, pour peu que l'on soit un minimum au courant de l'actualité Outre-Quiévrain.

 

La Droite Complexée par Aurel chez Glénat

 

Denis MARC