La Bête ou "Hip Hip Hip Houba !"

Anvers, 1955. Le Condor vient de s’amarrer… avec 21 jours de retard. Un retard dramatique pour sa cargaison d’animaux exotiques dont la plupart ont succombé à la faim, la soif et la chaleur. Parmi les survivants, un curieux singe au caractère affirmé, au pelage tacheté comme un guépard et à la très, très longue queue. Problème, il réussit rapidement à s’échapper du bord.

Bruxelles, la même année. Franz est le souffre-douleur des autres kets de sa classe, "fils de boche" c’est avec les animaux éclopés les plus improbables qu’il trouve le réconfort. Ramenés chez lui, il les soigne au grand désespoir de sa mère qui voit défiler chez elle toute cette bruyante ménagerie.

Ça ne pouvait pas rater, le gamin et le singe bizarre vont se trouver et s’apprécier, mais les frasques de la bestiole vont aussi attirer l’attention de la maréchaussée.

2 images
La Bête © Dupuis

On aura tous reconnu le marsupilami (Marsupilamus franquini) dans la bête dont le duo Zidrou, Frank Pé nous raconte ici l’histoire. Bien sûr, le marsu a déjà eu droit à ses aventures grâce aux crayons de Batem et – évidemment - de Franquin avant lui, mais il s’agissait là d’histoires bien plus humoristiques que dans cet album. Ici, le bestiau nous est décrit comme nettement plus brutal et sauvage que la charmante peluche à laquelle nous sommes habitués. 

Zidrou offre un scénario plus sombre traitant de la cruauté du trafic animalier dans un premier temps et du rejet d’un enfant par sa communauté dans un second. Il fait se rencontrer deux êtres également perdus dans un monde qui ne veut pas d’eux. L’humour n’est toutefois pas complètement absent de l’album et l’on se régalera des expressions typiquement brusseleires des personnages.

Au dessin, c’est le formidable Frank Pé qui œuvre. Fantastique dessinateur animalier, il injecte dans ses bestioles une vie et des expressions qui les rendent étonnamment réalistes. Il faut relire absolument ses séries Broussaille et Zoo qui sont d’une poésie et d’une beauté absolue (oui, je suis un fan et j’assume).

 

Bref, un excellent album au format hors-norme dont on attend déjà la suite avec impatience.

 

TITRE : La Bête

AUTEURS : Pé (D) et Zidrou (S)

EDITEUR : Dupuis

 

Cotation Mon Petit Neuvième : 9/10

 

Denis MARC