"L’Œil du Chasseur", œuvre de jeunesse du duo Berthet-Foerster, réédité aux Editions Anspach

Sous le cagnard d’un pénitencier texan, Climby est la tête de turc de Hunter, le maton en chef, qui a décidé d’effacer le sourire niais et permanent du visage du prisonnier. Profitant d’un moment d’inattention des gardiens, Climby s’enfuit et retrouve la jeune et jolie Sally qui doit l’aider à atteindre une île au milieu des bayous de Louisiane où se trouve caché son trésor. Pas de chance pour le naïf évadé, entre le gardien chef, les croco et les membres d’une secte religieuse, la route est pavée d’embûches.

2 images
L'Oeil du Chasseur © Anspach - 2021

Œuvre de jeunesse du duo Berthet / Foerster, cet Œil du Chasseur est paru initialement dans Spirou en 1987 et est ici réédité par les sympathiques Editions Anspach dont on a déjà dit beaucoup de bien à propos des albums "Sourire 58" ou "Le Jardin de Daubigny". Si l’album dénotait à l’époque par sa violence et son côté noir dans les pages du magazine carolo, il n’a rien perdu de sa force de frappe en 33 ans. L’ambiance poisseuse des marais, les patelins paumés et les personnages frappadingues concourent à la réussite d’un album où l’on retrouve non seulement le trait, reconnaissable entre tous, de Berthet mais aussi la noirceur des histoires chère à Foerster. Trouvant son inspiration dans des classiques du cinéma comme "Luke la main froide" avec Newman et "La Nuit du Chasseur" auquel il emprunte une partie de son titre, l’album est un exemple type du genre polar noir pour lequel Berthet produira par la suite les excellents "Sur la route de Selma" ou "Le crime qui est le tien".

Prenant de bout en bout, le titre a tout pour plaire aux amateurs d’ambiances glauques.

L’album s’accompagne d’un fort intéressant dossier de 16 pages illustrées qui en racontent la genèse et détaillent les éléments qui le composent.

TITRE : L’Œil du Chasseur

AUTEURS : Berthet (D) et Foerster (S)

EDITEUR : Editions Anspach

Cotation Mon Petit Neuvième : 9/10