L’homme qui tua Chris Kyle

 

Chris Kyle est plus qu’un héros américain, c’est une légende.  Plus grand meurtrier sniper des Navy Seals et même de toute l’armée US, il possède un palmarès de 160 tués confirmés soit une cible abattue par semaine pendant 3 ans, c’est à dire quasiment le temps passé par Kyle sur le terrain, en Irak.  A ce tableau de chasse s’ajoutent encore 65 tirs mortels " non confirmés " (c'est-à-dire sans témoin).
Au total le nombre d’êtres humains abattus par le militaire tourne autour de 255.

Revenu de son 4ème tour en Irak, Kyle s’est attaché au soutien psychologique et physique de ses anciens compagnons d’armes.  Parmi eux Eddie Ray Routh, celui qui, le 2 février 2013, descendra Chris.

Lors de la cérémonie d’hommage au stade AT&T de Dallas, 7.000 personnes se réunirent pour saluer sa mémoire et sur les 200 miles qui séparent le stade et le cimetière d’Austin, des milliers d’autres attendirent le passage du cortège funéraire pour honorer la Légende.

2 images
L'homme qui tua Chris Kyle © Dargaud - 2020

 

Sans se positionner en faveur ou en défaveur d’un personnage historique qu’on peut, sous un certain angle, considérer comme un tueur de masse, Nury au scénario et Brüno proposent une réflexion sur ce que sont l’héroïsme et la guerre.  Au travers du parcours d‘un soldat d’une unité d’élite transformé en machine à tuer, ils évoquent le côté sale de la guerre et le retour de soldats atteints de stress post-traumatique comme c’est le cas de Eddie Routh.
Si dans American Sniper de Clint Eastwood basé sur l’autobiographie éponyme de Chris Kyle, la lumière est mise essentiellement sur le côté héroïco-patriotique, Nury et Brüno proposent, eux, une vision moins binaire.  Kyle n’y est pas ce John Wayne des temps modernes défendant la veuve, l’orphelin et l’american way of life face à l’ " axe du mal ", on lui découvre des côtés sombres qui d’ailleurs le rendent plus humain.

Bref, l’album est une véritable pépite à découvrir absolument.

Il existe une version N/B et une version couleurs du titre.

 

TITRE : L’homme qui tua Chris Kyle

AUTEURS : Brüno (D) et Nury (S)

EDITEUR : Dargaud

 

Cotation Mon Petit Neuvième : 9/10

 

Denis MARC