L'Aimant

L’Aimant
3 images
L’Aimant - © Sarbacane - 2017

Architecture, mystère et thermalisme.

 

Pierre est étudiant en architecture.  Ou plutôt était car il a laissé tomber sa thèse après avoir perdu tous ses documents.  Toutefois, un bâtiment l’obsède encore et toujours: les thermes de Vals dans le canton Suisse des Grisons.  Une création de l’architecte Peter Zumthor qui l’intrigue au point de l’obliger à y partir passer un séjour.  Sur place, les rencontres étranges qu’il y fait vont achever de le convaincre qu’il y a un mystère caché dans l’édifice.

 

Un héros torturé, une vieille légende, un lieu magique, des ingrédients classiques mais toujours efficaces pour produire une bonne histoire, et celle-ci ne démérite pas, tout au contraire.   Ce premier album de Lucas Harari, mélange de thriller et de fantastique est une des grandes surprises et des grandes réussites de cette année BD.  Plongeant le lecteur dans les eaux limpides de la bien réelle station thermale de Vals et de son emblématique bâtiment, l’auteur crée très rapidement une de ces ambiances particulières qui fait que l’on s’accroche à l’album jusqu’à la dernière planche.  L’architecture de Zumthor y est pour beaucoup avec ses lignes pures et droites et ses matériaux quasi brut qui forment contraste avec la montagne qui lui sert d’écrin et semble prête à l’avaler.  Les couleurs choisies par Harari sont peu nombreuses, souvent sombres et participent à la magie de l’ensemble.  Quand on aura dit qu’en plus le tout est fort bien écrit, il n’y aura plus de raison de ne pas découvrir cette pépite.

En bref : un jeune auteur à suivre absolument.

 

TITRE : L’aimant

AUTEUR : Lucas Harari (D,S et C)

EDITEUR : Sarbacane

GENRE : L’heure est venue pour l’architecture de reconnaître sa propre nature, de comprendre qu’elle dérive de la vie (Frank Lloyd Wright)

 

Denis MARC