L'adoption T2 – La Garúa

 

Qinaya est partie, la petite fille a retrouvé son pays natal et ses vrais parents.  Envoyé en prison pour avoir trafiqué les documents d’adoption, son père se morfond en cellule pour 3 ans.  Gabriel, lui, a décidé de s’envoler pour le Pérou pour la revoir une dernière fois et lui ramener son vélo.  Mais sur place, les choses ne se passent pas comme prévu et une rencontre va l’aider à passer un cap.

 

Véritable coup de cœur de nombreux lecteurs et critiques, le premier tome de ce diptyque avait su créer l’émotion sans sombrer dans le larmoyant.  Ce grand-père bougon petit à petit apprivoisé par une gamine avait attendri les plus revêches.  Autant dire que l’on attendait beaucoup de ce deuxième tome.  Alors, si bien sûr la surprise n’y est plus, on se prend vite au jeu d’un Gabriel - parti plein d’espoir - qui déchante vite face à une Qinaya qui déjà, ne le reconnait plus au bout de 18 mois d’éloignement.  C’est la rencontre avec un autre père, parti à la recherche de la dépouille de sa fille, qui, paradoxalement, lui remettra le pied à l’étrier.

Zidrou parvient à doser les sentiments avec un talent réellement remarquable, faisant d’une histoire doublement tragique une incroyable ode à la vie.  Au-delà du récit proprement dit, l'album tient la route grâce à son personnage principal, un Gabriel souvent ronchon, mais toujours attendrissant au look de bon-papa idéal. Le scénario est plus que joliment servi par Monin, qui joue avec talent des couleurs et des expressions pour servir un album aux décors exotiques.

 

En bref : une belle histoire brillamment entamée et dont le deuxième tome ne déçoit pas un instant.

 

TITRE : L’Adoption T.2 -La Garúa

AUTEURS : Monin (D et C) et Zidrou (S)

EDITEURS : Grand Angle

GENRE : Tragi-comédie

 

Denis MARC

2 images
L’adoption T2 – La Garúa © Grand Angle - 2017