Jamais

 

Troumesnil, Normandie, riante cité maritime dont les falaises bordent le large.  Madeleine vit seule dans une petite maison au bord de l’à-pic.  De plus en plus au bord d’ailleurs, car l’érosion fait son œuvre et menace la stabilité du bâtiment.  Mais bon, il en faut plus pour effrayer l’irréductible Madeleine qui se soucie plus de résister encore et toujours à l’autorité du maire qui voudrait bien la déloger.  Malgré la réduction quasi quotidienne de son jardinet, du haut de ses 95 balais Madeleine refuse de voir le danger, d’autant qu’elle est aveugle de naissance.

 

Un petit album faussement sans prétention qui met du baume au cœur, voilà comment décrire ce " Jamais " qui met en scène une adorablement insupportable mamie à la tête aussi dure qu’à la langue acérée.  Sur un scénario et des dessins de Bruno Duhamel on trouve ici une jolie fable aux messages finement délivrés : entre les problématiques de l’isolement des personnes âgées, de l’érosion des sols et des responsabilités des élus locaux, il parvient à fournir un récit franchement rafraîchissant avec un personnage central qui ne sera pas sans rappeler les affreux jojos de Lupano dans les Vieux Fourneaux, d’autant que les dialogues sont fort savoureux.

Le dessin est lui aussi plus joyeux que les problématiques évoquées : tout en couleurs vives et avec trait rond, il est fort efficace de bout en bout.

 

Vous cherchez une feel-good BD ?  Jamais devrait vous combler.

 

TITRE : Jamais

AUTEUR : Bruno Duhamel (D, S & C)

EDITEUR : Bamboo- Grand – Angle

GENRE : On n'est vieux qu'à partir du moment où on prend son parti d'être vieux.

 

Denis MARC

2 images
Jamais © Bamboo / Grand Angle - 2018