Gunfighter ou "Des barbelés sur la prairie"

Quelque part dans les plaines d’Arizona. Alors que les "longhorns", ces vaches américaines aux cornes interminables, ont besoin d’espace, l’arrivée des premiers barbelés, la "corde du diable" comme on l’appelait alors, ne fait qu’exacerber les conflits qui opposent deux familles de propriétaires terriens. C’est dans ce contexte et dans le souffle d’une tempête qu’une bande de ranchers découvre un homme inanimé, agrippé à son colt... Qui peut bien être ce mystérieux Gunfighter ? (Texte de l’éditeur)

3 images
Gunfighter - extrait © Glénat - Michel Rouge et Christophe Bec

On ne va pas se raconter d’histoires, c’est du western hyper-classique que nous proposent, au dessin, Michel Rouge (Marshall Blueberry) et, au scénario, un Christophe Bec qui délaisse pour un temps les récits fantastiques et un peu gore qui font les belles heures de la collection Flesh & Bones.  Tellement classique que l’histoire rappellera le tome 29 des aventures de l’homme qui tire plus vite que son ombre où, là aussi, les barbelés étaient au centre des enjeux.  Mais soit, ce n’est pas parce que le sujet a déjà été traité qu’il faut bouder son plaisir, et la lecture de ce tome procure un réel moment de délassement captivant de bout en bout grâce à la personnalité complexe du personnage central (pas vraiment un gentil) et de ses adversaires (de vrais méchants) mais aussi à la grande qualité d’un dessin dynamique et précis.

Bref, un début de série fort prometteur dans un genre qui n’en finit pas d’inspirer les scénaristes.

 

TITRE : Gunfighter (tome 1)

AUTEURS : Rouge (D) et Bec (S)

EDITEUR : Glénat

 

Cotation Mon Petit Neuvième : 4 / 5