Garde Partagée : T2. Je veux sortir d'ici ! – un père bobo, une mère frivole, et une petite fille qui n'a pas la langue en poche !

garde partagée
4 images
garde partagée - © Kramiek

Les familles éclatées sont, de nos jours, une réalité de plus en plus répandue. Une réalité traitée, dans cette série, avec un humour loufoque, qui n’est pas toujours " bon enfant ", loin s’en faut, et qui grince même avec bonheur !

La trame de cette série, c’est le quotidien de cette petite fille passant d’un parent à l’autre, d’une maison à l’autre. Victoire n’a rien de soumis, cela dit, et elle refuse de se faire balloter par les aléas d’un divorce qu’elle n’a sans doute pas voulu. D’où une vie trépidante, stressante, et faite, d’abord et avant tout, d’observation. Parce que c’est le regard de cette petite fille qui est l’axe central de cette série. C’est à travers ses yeux que le lecteur regarde le monde. Un regard faussé, mais d’une terrible lucidité aussi. Et d’un humour omniprésent, un humour incorrect… Adorablement incorrect, oui !

Dans ce deuxième volume, tous les ingrédients de la vie de tous les jours de Victoire sont évidemment présents. Il y a sa mère, qui dépense sans compter, qui cherche à plaire, sans compter non plus, et qui, de ce fait, perd de vue assez souvent, trop souvent, l’existence de de sa fille et ses besoins. Et ce jusqu’à la perdre dans un grand magasin, passionnée qu’elle est par ses achats !

Il y a son père et sa nouvelle amie-compagne, deux bobos écolos qui préfèrent étreindre un arbre pour en sentir la vigueur qu’offrir un câlin à la petite Victoire. Et puis, il y a le reste, tout le reste…. La Père Noël, l’école, une colonie de vacances complètement folle, militaire dans le plus mauvais des sens.

Le dessin est non réaliste, mais ce qu’il nous raconte, même quand il s’agit du fruit d’une imagination dont le moins qu’on puisse dire est qu’elle est complètement débridée, ce qu’il nous décrit reste très réel, très proche de ce que vivent bien des enfants déchirés entre leurs parents qui les considèrent un peu comme des " propriétés "…

Et ce dessin, caricatural parfois, extrêmement doux et tendre parfois aussi, participe pleinement à nous montrer des tranches de vie qui auraient pu être heureuses, enrichissantes mais qui, en tout état de cause, ne le sont pas à cause de la bêtise des adultes !...

C’est une bd moderne, dans son ton comme dans son graphisme, c’est une bd qui ne se prend pas au sérieux mais qui l’est, cependant, c’est une bd qui fait sourire, en grinçant des dents en même temps…

C’est une bd savoureuse, lucide, qui ne peut que donner l’envie aux adultes qui la lisent de faire un petit peu plus attention à l’enfance…. Celle qui leur est proche, celle qui fut la leur, aussi, surtout peut-être !

 

Jacques Schraûwen

Garde Partagée : T2. Je veux sortir d’ici ! (auteur : Pablo Velarde – éditeur : Kramiek)