Frédéric Jannin doublement mis à l'honneur à Bruxelles

Le parcours de l'auteur Frédéric Jannin, 58 ans, est au menu d'une exposition qui s'ouvre mardi au Centre belge de la bande dessinée à Bruxelles (CBBD). "Jannin et nous, trop de tout. De la bande dessinée au multimedia" retrace la vie de cet artiste bruxellois œuvrant sur divers supports. L'exposition, prévue jusqu'au 6 mars, s'accompagne de l'inauguration d'une fresque consacrée aux chiens fictifs de l'univers de Jannin et Liberski, Froud et Stouf.

Au travers de 7 thématiques, l'exposition revient sur différents moments de la vie de Frédéric Jannin. Sa scolarité aux côtés du fils de Peyo, Thierry Culliford, notamment lui aura permis de montrer très tôt son talent à des noms confirmés de la bande dessinée belge. Avec Thierry Culliford, il lance en 1977 "Germain et Nous..." dans Le Trombone Illustré, le supplément indépendant de Spirou, lancé par André Franquin et Yvan Delporte.

C'est dans cette série que sont nés les "Bowling Balls", groupe rock parodique qui sera suivi de plusieurs projets discographiques dont "Zinno", qui connaîtra les honneurs du hit-parade.

La période des "Snuls" et du plus dépouillé mais non moins décalé "JAADTOLY" est également évoquée. Dans la troisième saison de "J'aime Autant De T'Ouvrir Les Yeux", Jannin et Liberski déclinent leurs deux personnages en chiens bleus désabusés: Froud et Stouf. "Ils ont un rôle d'intermédiaires entre la télé et le téléspectateur: les deux chiens, qui viennent de voir ce que le téléspectateur a vu, y vont de leurs commentaires belgo-belges", rappelle l'exposition. "Froud et Stouf" seront adaptés en bande dessinée (Luc Pire).

La Ville de Bruxelles profite de l'ouverture de cette exposition pour inaugurer officiellement mardi après-midi une fresque Froud et Stouf, qui anime depuis fin 2014 déjà les fenêtres obstruées d'un bâtiment situé au coin du boulevard Lemonnier et de la rue Philippe de Champagne. Bruxelles compte une cinquantaine de fresques dédiées aux héros du Neuvième Art.

Différents éditeurs de l'artiste se joignent à ce double hommage qui lui est rendu, Dupuis en publiant l'intégrale de "Germain et Nous..." (1980-1993) et Le Lombard en rééditant les intégrales de "Que du bonheur" (2004-2006), soit la trajectoire de Germain et ses amis, arrivés à l'âge adulte et devenus parents "sans vraiment en connaître le mode d'emploi", selon les mots de l'auteur.

 


Belga