Forçats – Dans l'enfer du bagne

Forçats
2 images
Forçats - © Les Arènes - 2016

Midnight Express en Guyane.

 

Arrivant de métropole, le journaliste Albert Londres débarque en Guyane Française en cette année 1923.  Voulant "porter la plume dans le plaie", il veut réaliser un reportage sur les conditions inhumaines dans lesquelles sont détenus les bagnards envoyés se faire oublier sous le climat torride de l'Amérique du Sud.  Car hors des murs de la prison, la Guyane, c’est encore la prison avec la chaleur, les insectes, les serpents et les maladies.  Sur place, il rencontre Eugène Dieudonné, un libertaire accusé à tort par un rival amoureux d’avoir été le complice de Bonnot. Londres se prend d’amitié pour ce bonhomme à l’esprit vif qui ne cherche qu’à s’évader de l’enfer où il a été poussé.

 

Après l’excellent diptyque consacré à Kerstern, le médecin d’Himmler, Perna et Bédouel continuent dans le genre histoire romancée avec ce nouvel album.  Remarquablement construit, usant avec justesse des flash-backs sans jamais perdre le lecteur, ils racontent - sur base des articles de Londres - la vision de la rédemption par l’emprisonnement de la France de 1923.  Mais en réalité, de rédemption, il n’est pas question en Guyane, où les "animaux sauvages" sont gardés par plus sauvages qu’eux, où les brimades et les viols sont le quotidien des prisonniers, où les trafics de crachats de tuberculeux sont la porte de sortie - fatale parfois - de l’enfer.  Dans cette ambiance, on ne peut qu’être séduit par la profondeur de Dieudonné, qui parait rester le seul être à encore conserver son humanité.

Le dessin de Bédouel colle à l’ambiance poisseuse, violente et lourde des lieux avec des planches dominées par le noir et rehaussées de couleurs en aplats et ses personnages aux traits anguleux qui ont la gueule de l’emploi.

 

En bref : un passionnant premier tome de deux albums à lire absolument.

 

TITRE : Forçats – Dans l’enfer du bagne

AUTEURS : Bédouel et Perna

EDITEUR : Les Arènes

GENRE : Prison Break

 

Denis MARC